bar-restaurant "Le Roy" à Roybon
Janloup Bernard

Center Parcs : nouvelle mobilisation pour le projet à Roybon

Une deuxième mobilisation de l’association “Vivre en Chambaran” a réuni entre 1 600 et 2 000 personnes ce dimanche, en soutien au projet contesté du village de vacances Center Parcs.

Les marcheurs ont parcouru les artères de Roybon, la commune iséroise de 1 300 habitants où doit se construire un Center Parc destiné à accueillir des cottages, des commerces et restaurants autour du fameux Aquamundo, une bulle transparente maintenue à 29° avec une grande piscine.

Les manifestants ne se sont pas approchés du chantier, à proximité duquel les opposants au projet occupent une maison forestière.

“Il n’y a plus de boulot”

"Ce projet pourrait permettre d'assurer un avenir aux générations futures. Les habitants de ce plateau vivent à l'écart de tous les points économiquement stratégiques de la région. Il n'y a pas de boulot. Center Parcs permettra de renforcer l'économie du territoire dans sa globalité et d'éviter la désertification", estime le président de l'association “Vivre en Chambaran”, Christian Luciani.

"De plus, c'est un projet raisonnable. Le site ne s'étendra que sur 0,42 % de la superficie totale de la forêt. Car, contrairement à ce que l'on peut dire, nous ne voulons pas d'emplois ici à n'importe quel prix. La nature, c'est notre patrimoine", a souligné cet architecte de profession.

Ce jeudi 18 décembre, le tribunal administratif de Grenoble devra cependant se prononcer sur une éventuelle suspension des travaux, alors que de nombreux recours ont été déposés.

à lire également
3 commentaires
  1. Apologue - 15 décembre 2014

    On a trop de forêts en France. Et oui. Leur surface a été multipliée par 2 sur les 150 dernières années. Elles devienne très difficiles à entretrenir. Bon de là à tout raser il y a de la marge, mais prendre moins de 5% d'une forêt je ne vois vraiment pas le problème.

  2. tasio - 15 décembre 2014

    Le problème, c'est que dans ce cas il ne s'agit pas d'une simple forêt, mais de tout un écosystème complexe (lesdites 'zones humides') qui, par exemple, empêche des inondations dans d'autres zones de la France.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut