Bains-douches : lumière sur une fermeture en catimini

Ce soir à 18 heures, le "Collectif Bains-Douches" éclairera l'établissement du 4 impasse Flesselles pour s'opposer à sa fermeture.

Contre l'avis de la maire du 1er arrondissement, Nathalie Perrin-Gilbert, la ville de Lyon acte sa décision : les bains douches publics de l'impasse Flesselles fermeront au printemps prochain. Créé pour permettre aux personnes démunis d'avoir un accès gratuit à l'hygiène, le site du 1er arrondissement est jugé trop vétuste et trop coûteux à rénover, d'autant que celui de Gerland est flambant neuf et pourrait centraliser ce service sur toute la ville. Suite à cette décision, un collectif d'habitant et d'associations s'est réuni pour défendre les bains-douches de l'impasse Flesselles. La pétition mise en ligne par le collectif a rassemblé plus de 1400 soutiens.

La ville a-t-elle prévue une fermeture en catimini ?

La fermeture est prévue officiellement pour le mois de mars. Pourtant, le collectif Bain-Douche dénonce une fermeture en catimini ce lundi 15 février. À l'origine, il s'agit d'une rumeur venue tout droit des couloirs de l'Hôtel de Ville, agrémentée par le fait que chaque meuble des bains-douches a déjà été soigneusement étiqueté en vu d'un déménagement qui semble "imminent" pour certains membres du collectif. Pour Claude, il est aussi très étonnant que la ville de Lyon ait interdit aux employés du bain-douche d'évoquer la fermeture de l'établissement avec les usagers.

En réponse, le collectif appelle les sympathisants et les habitants du quartiers à venir éclairer le bâtiment en guise de protestation : pour que cette fermeture ne se fasse pas dans l'ombre. Dès 18 heures, les manifestants seront donc munis de guirlandes lumineuses, de lampe de poches et autres spot-lights. Les habitants souhaitent aussi rappeler que jeudi dernier au matin, en commission technique paritaire, les représentants des agents de la mairie du 1er arrondissement ont voté à l'unanimité contre la fermeture des bains-douches.

à lire également
Coeur Presqu'Île
Un jeune homme de 21 ans a été violemment agressé dans la nuit du 17 au 18 décembre 2019 en plein centre de Lyon, place de la Comédie (Lyon 1er). Grièvement blessé, il est sorti du coma mi-janvier mais est très loin d'avoir récupéré toutes ses facultés cérébrales et motrices.
Faire défiler vers le haut