@Savoie MontBlanc-Alban-Pernet Le Villaron, Bessans.

Auvergne-Rhône-Alpes : une tribune "pour vivre en harmonie avec la montagne"

Une tribune diffusée le 17 janvier sur le site de la candidate écologiste aux régionales, Fabienne Grébert, appelle à repenser le rapport à la montagne.

François Astorg, maire d'Annecy, Julie Nublat-Faure, adjointe aux sports à la ville de Lyon, Franck Piccard, champion olympique de ski alpin / super-G, Éric Piolle, maire de Grenoble… Tous signent une tribune appelant à repenser le rapport à la montagne en France.  Elle a été publiée le 17 janvier sur le site Aura Ecologie, consacrée à la candidature de Fabienne Grébert à la présidence de la Région et actuelle conseillère régionale EELV de Haute-Savoie.

Pour les signataires du texte, les difficultés rencontrées par les stations de sports d’hiver liées à la fermeture des remontées mécaniques du fait du contexte sanitaire, continueront à l’avenir à cause du dérèglement climatique.

En conséquence, ils demandent à "Transformer les stations de sports d’hiver en stations de montagne". C’est-à-dire valoriser et préserver ce milieu naturel dans son ensemble et pas seulement pour le ski, l’hiver.

Parmi un ensemble de propositions, on trouve dans la tribune pêle-mêle : favoriser l’accessibilité de la montagne aux classes moyennes et populaires, adapter les stations pour proposer des activités adaptées pour toutes les saisons, ralentir le domaine skiable et favoriser la rénovation, pérenniser les emplois, soutenir l’agriculture et l’élevage en montagne…

Un véritable programme de campagne destiné à la montagne, enjeu forcément majeur en Auvergne-Rhône-Alpes.

1 commentaire
  1. Caluirard - sam 23 Jan 21 à 8 h 37

    "favoriser l’accessibilité de la montagne aux classes moyennes et populaires, adapter les stations pour proposer des activités adaptées pour toutes les saisons"
    Là, on ouvre clairement la porte aux consommateurs, car par ces mots on parle de cibles commerciales. C'est une catastrophe. Déjà que les montagnes sont défigurées par les pilones des remontées, alors maintenant ça ?
    Je tiens à préciser que je ne suis pas ecolo, mais mettez vous bien ça en tête... il y a deux catégories de personnes à la montagne : ceux qui aiment la montagne et sa nature, et ceux qui aiment le sport à la montagne, qui sont juste là pour consommer d'une manière ou d'une autre, à la montagne.
    Pour moi la montagne est le dernier endroit calme et isolé, où on ne croise pas cette populace decerebrée. Le plus grand luxe à venir sont l'espace et les lieux de paix. Ces connards à la recherche de rentabilité de la nature vont nous faire devenir tristes et dingues.
    Bon courage à tous.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut