Auvergne-Rhône-Alpes : la subvention de l'A45 votée ce jeudi

Laurent Wauquiez va proposer au vote ce jeudi le financement de l'autoroute A45 qui reliera Lyon à Saint-Étienne en parallèle de l'A47.

Alors que la ville de Saint-Etienne a acté fin juin le financement de la nouvelle autoroute pour un montant de 131 millions, c'est au tour de la Région de voter sa contribution à l'ouvrage pour un montant de 140 millions d'euros. Laurent Wauquiez va soumettre au vote la proposition de subvention durant l'assemblée plénière de ce jeudi 7 juillet. “J’ai dit que je soutiendrai l’A45. J’ai aussi dit que le soutien financier sera à la hauteur de Saint-Etienne Métropole et du Département”, avait-il déclaré.Le coût total des travaux est estimé à 1,2 milliard d'euros. L'état apportera 395 millions d'euros et Vinci assurera de son côté un tiers des investissements.

Laurent Wauquiez ayant la majorité des suffrages, le vote semble déjà joué, mais la contestation monte au sein de son parti et dans l'opposition. Le député du Rhône, Georges Fenech a déjà exprimé son désaccord vis-à-vis de ce projet et Christophe Guilloteau, le président Les Républicains du même département a quant à lui promis une légion de recours.

Même opposition du côté des élus écologistes. “Au total, ce sont 850M€ d’argent public qui vont être engagés pour un énième grand projet inutile et imposé, qui ne fera que remplacer un bouchon par un autre : celui de Givors par celui de Brignais”, déclarait Germain Collombet, secrétaire du groupe EELV Saint-Etienne. Un projet qui détruirait “500 hectares de terres agricoles et naturelles et augmenterait significativement la pollution”, a-t-il poursuvit. Ce dernier préférant “la rénovation de l’A47 et le développement des transports respectueux de l’environnement.

à lire également
Interview - Lors d'une réunion de la commission générale du Sytral sur la rupture du contrat Rhônexpress, le maire de Lyon, Gérard Collomb a une nouvelle fois plaidé pour une médiation. Le président de la métropole David Kimelfeld, qui souhaite la fin de la concession, a aujourd'hui le sentiment que certains "cherchent à gagner du temps".
3 commentaires
  1. Robes Pierre - 7 juillet 2016

    Collombet ignorant que le bouchon actuel est sur Vourles matin midi et soir, pas sue Brignais, qu'il va disparaitre, reconnait et ce n'est pas un détail la disparition de celui de Givors. Quant à Pierre-Bénite manque toujours le pont qui devait être construit lors de la création de l'A450 et le réaménagement de la bretelle en direction de Lyon par rive droite.

  2. Gemini - 7 juillet 2016

    Cette gabegie d’argent public est un scandale, sans compter la perte de précieuses terres arables pour un projet du passé totalement inutile de nos jours. L’automobile n’est pas l’avenir. Il est plus que temps de changer de modèle et de réduire notre dépendance aux énergies fossiles.

  3. Robes Pierre - 8 juillet 2016

    Gemini::::parlons terres arables, visiblement l'emprise du grand stade n'a pas gêné beaucoup de monde , dans ce cas précis il s'agissait de terres exploitées, où est la,logique entre permettre une notable amélioration de la circulation et un terrain de jeux pour milliardaires ?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut