©Twitter – Laurent Wauquiez

Auvergne-Rhône-Alpes : des boutons d'alerte pour lutter contre les violences faites aux femmes

À l'occasion de la journée de lutte contre les violences faites aux femmes de ce jeudi 25 novembre, la Région Auvergne-Rhône-Alpes s'est munie de 1000 boutons d'alerte permettant à une femme en danger d'alerter son entourage.

En lien avec des associations, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a annoncé mercredi 24 novembre l'expérimentation de 1000 boutons d'alerte connectés à destination des femmes en danger. Le petit mécanisme non-visible se fond avec des vêtements ou des bijoux et alerte l'entourage en cas de violences faites à l'égard de celle qui le porte. Pour cela, de simples "clics" permettent d'envoyer des SMS géolocalisés à 5 proches simultanément. Plus étonnant encore, une fonction permet au bouton d'enregistrer le bruit ambiant et de le transmettre directement à un proche.

"On veut avec cette innovation faire bouger les choses au niveau national. Il faut casser le mur du silence et travailler tous ensemble. La génération qui vient doit être celle où ces violences cessent" déclarait le président de la Région Laurent Wauquiez en conférence de presse mercredi 24 novembre. Pour pouvoir s'équiper de ces petits dispositifs, les femmes doivent se rapprocher des associations dédiées telles que France victimes 01 ou encore Savoie de femmes.

À l'origine de ces "boutons innovants", on retrouve l'entreprise Monsherif, qui fabrique les appareils à Marcilly-d'Azergues, une commune d'Auvergne-Rhône-Alpes.

©Monsherif

 

 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut