Gérard Collomb
© Tim Douet

Attentat : Gérard Collomb "solidaire" des "catholiques de France" 

Après l’attentat perpétré ce mardi matin à Saint-Etienne-du-Rouvray, le maire de Lyon a a fait par de sa "stupeur" et de sa solidarité avec la "communauté catholique de France".

Après l'attentat perpétré ce matin à Saint-Etienne-du-Rouvray au sud de Rouen, Gérard Collomb a réagi dans un communiqué de presse : "Une fois de plus, la France est confrontée à l'horreur. L'assassinat commis ce matin en l'Église de Saint-Étienne-du-Rouvray nous frappe tous de stupeur."

"Au moment où elle traverse cette terrible épreuve, nous nous sentons profondément solidaires de la communauté catholique de France", a-t-il conclu.

Pour rappel deux assaillants ont pris ce mardi matin en otage un prêtre, deux soeurs et deux fidèles à Saint-Etienne-du-Rouvray. Tous deux ont été abattus. Le prêtre a été égorgé et trois fidèles ont été blessés, dont un gravement. Le président de la République François Hollande a indiqué que les deux terroristes se sont réclamés de DAESH.

à lire également
3 commentaires
  1. Jean Jaurès - 26 juillet 2016

    Stupeur? Vraiment! Qui sème le vent récolte la tempête! Le 'communauracisme' à l'œuvre depuis longtemps ne peut produire que des monstres! Collomb, Macron, Juppé, Le Pen, Sarkozy et tous les autres communauracistes qui acceptent les accommodements raisonnables et subventionnent l'éducation séparée (le financement des écoles confessionnelles) sont les complices de cette barbarie! Un représentant de l'Eglise estimait, à juste titre, que face à ces horreurs, il n'y avait que la rencontre des Hommes qui pouvait apporter une solution heureuse. C'est tout le contraire de ce que mettent en place les communauracistes! Dehors!

  2. Jean Jaurès - 26 juillet 2016

    Communauracisme: définition, selon le Petit Spartacus. C'est la propension de toute communauté à exclure celui qui se situe à l'extérieur de celle-ci. C'est un mode d'organisation de la société en groupes antagonistes qui ne recherchent pas le même but et encore moins le bien commun. C'est surtout, sous couvert d'accorder des droits spécifiques à certaines communautés, une manière d'exprimer une distance, une non reconnaissance de leur appartenance à la communauté citoyenne, une assignation à résidence identitaire, religieuse, ethnique! Le communautariste est raciste, c'est un communauraciste! Le contraire du communautarisme est la laïcité.

  3. Jean Jaurès - 26 juillet 2016

    En 1850 déjà, Victor Hugo, génie de l'Humanité, déclarait à l'Assemblée nationale qu'il refusait le financement public des écoles catholiques, pour ne 'pas voir deux France qui se tourneront le dos' et il concluait : 'Je veux l'Etat laïque, purement laïque, exclusivement laïque'. Proclamation intemporelle de lucidité!

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut