Attentat à l'Arbresle : les anti-vivisection revendiquent

Des engins explosifs avaient ravagé le bâtiment administratif et détruit trois camions frigorifiques de l'entreprise. Dans le communiqué diffusé anonymement sur le site directaction.info, les membres de l'ALF demandent aux dirigeants des laboratoires de cesser leur activité : " Réfléchis bien car ta décision sera lourde de conséquence. " Le Front de Libération des Animaux, groupuscule anglo-saxon qui se développe en France, s'était déjà fait remarquer dans la région en janvier 2007 en mettant le feu aux locaux d'un fabricant de cages et d'aquariums de Limonest.
L'enquête sur les incendies à Charles-River a été confiée à la section anti-terroriste du parquet de Paris et aux gendarmes de la section de recherche.

Photo prise par un membre de l'ALF.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut