pollution

Atlas de la France toxique : Lyon, ville la plus polluée de France ?

L'association écologiste Robin des bois sort ce mercredi l'Atlas de la France toxique ou Lyon figure en très bonne place, ce qui n'est pas une bonne nouvelle.

S'il ne sort que demain, on en sait déjà un peu sur l'Atlas de la France toxique de l'association Robins de bois. Un atlas dans lequel Paris Lyon et Marseille sont particulièrement pointés du doigt. Si les Lyonnais sont avides de classement, celui-ci est malheureusement bien moins glorieux. La préfecture du Rhône est première du classement des villes qui comportent des sites sensibles ou contaminés à cause notamment de ses laboratoires P4 dont celui de Jean-Merieux qui étudie les virus mortels.

Lyon se classe aussi deuxième concernant les déchets radioactifs avec 14 sites d'entreposage contre 35 pour Paris qui est en tête de ce classement.

Enfin concernant la pollution aux particules fines, Lyon se classe une nouvelle fois deuxième avec une concentration moyenne de particules fines de 29,5 µg/m3. Marseille est en tête avec 31,8 µg/m3 tandis que Paris semble moins pollué avec 27 µg/m3 .

Une fois première et deux fois deuxième, Lyon pourrait bien être une des villes, si ce n'est la ville la plus polluée de France.

Lire aussi : "le palmarès des pesticides interdits… les plus vendus en France"
à lire également
Le projet d'autoroute urbaine de l'Anneau des Sciences n'en finit pas de revenir dans les campagnes électorales de la métropole de Lyon. Si Gérard Collomb est l'un des derniers à soutenir le projet dans son tracé vieux de plus de 30 ans, la communication de ses équipes entretient un étrange double discours sur la question de la pollution liée à l'infrastructure.
5 commentaires
  1. SophieV - 3 mai 2016

    Il serait temps que les lyonnais et habitants de la Métropole soient plus exigeants et impliqués afin de peser sur la politique environnementale. On en est encore au tout bagnole ! il faut absolument restreindre l'acces aux voitures; lorsque je vois des 4X4 en ville ou sur les pentes y'a de quoi hurler. Faites donc des reportages à Léon Berard qui explose de cancers du poumon ( moins de 15% de rémission )

  2. FEFI - 3 mai 2016

    Lyon n'est pas contaminé par le P4, c'est un risque possible! Quant à la pollution par particules, la moitié vient des feux de bois 'ouvert' en Rhône-Alpes.

  3. Abolition_de_la_monnaie - 3 mai 2016

    @FEFI : grosse manip que de prendre Rhône Alpes (avec les vallées alpines qui sont encaissées et dont les maisons ne sont pas équipées de feu aux vois fermé. Mais là, on parle de LYON et de son ignoble pollution ! . Tellement ignoble que Gérard Collomb est obligé de mentir sur une télé nationale : http://www.lyonvideos.fr/spip.php?article461

  4. damien69 - 4 mai 2016

    Pour info, une petite carte interactive sur les dépassements de seuils de pollution atmosphérique à voir sur http://www.chroniques-cartographiques.fr/2016/02/carte-de-france-de-la-pollution-atmospherique-ces-villes-qui-suffoquent.html

  5. 1960CANUT - 4 mai 2016

    Rappel, la préfecture du Rhône c'est Villefranche sur Saône ! Lyon est un carrefour terrestre pars que naturel donc difficile de dérouter le transit national et international sans une volonté de notre 'chère capitale' pour le ferroutage par exemple et d'un vrai périphérique refusé à Louis Pradel à l'époque.... donc avait il le choix ? Quand au P4 seul laboratoire Européen dans la surveillance épidémiologique et virologique des virus générant soit des fièvres hémorragiques, comme Ebola, Lassa, Marburg, Congo-Crimée. Pourquoi l'autre laboratoire P4 de France, militaire en région Ile de France n'a t'il pas cette charge.....

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut