94

Assurance habitation : comment évoluent les tarifs à Lyon ?

CONTENU SPONSORISÉ. Vous envisagez de souscrire une assurance habitation à Lyon, mais vous souhaitez vous faire au préalable une idée des prix qui y sont appliqués par rapport au reste de la France ? Lisez donc cet article !

Prix de l’assurance habitation à Lyon : quelle situation par rapport au reste de la France ?

L’assurance habitation est l’une des rares garanties non obligatoires en France, et c’est d’ailleurs l’une de ses particularités. Mais au-delà de ce détail précisément, s’il y a un aspect qui caractérise particulièrement cette assurance, c’est bien l’extrême variabilité des tarifs appliqués, en fonction de la zone géographique habitée. En France, les prix fluctuent considérablement sur toute l’étendue du territoire, notamment dans les grandes villes économiques comme Lyon. Cette dernière se démarque par ses tarifs globalement accessibles malgré quelques variations ponctuelles. Focus !

Des prix qui restent dans la moyenne

Les Lyonnais n’ont pas vraiment de quoi se plaindre en matière d’assurance habitation. Et pour cause, sur les 3 dernières années, les tarifs proposés dans la ville sont restés globalement accessibles malgré quelques fluctuations par moments. L’on peut d’ailleurs s’en rendre compte très aisément en jetant un coup d’œil aux statistiques établies par diverses compagnies : de 2016 à 2018, le prix moyen pour souscrire une assurance logement dans cette ville a oscillé entre 250 et 260 euros, d’après différentes estimations.

Certes, cette tarification est loin d’être une référence en France, ceci pour la simple et bonne raison qu’il y a des zones où l’assurance habitation coûte nettement moins cher dans l’Hexagone. L’exemple le plus connu et le plus palpable reste celui de la Bretagne, qui demeure la meilleure région pour assurer à moindres frais son logement, suivie de près par les Pays-de-la-Loire et la Normandie.

En ce qui concerne les grandes villes, il y a mieux également. Des communes comme Rennes (184 euros en moyenne), Nantes (196 euros en moyenne), Strasbourg (210 euros en moyenne), Lille (234 euros en moyenne), Bordeaux (248 euros en moyenne), Toulouse (250 euros), Saint-Etienne (253 euros) ou encore Montpellier (257 euros) proposent des prix moins élevés en matière d’assurance habitation.

Mais pour autant, les tarifs lyonnais ne sont pas les plus chers de France, et s’avèrent même nettement accessibles comparativement à d’autres villes quand il s’agit d’assurer son logement. A titre d’exemple, la Corse propose des prix record de 416 euros en moyenne par an, ce qui en fait la région la plus chère de l’Hexagone pour assurer sa maison.

D’autres zones à l’instar de la région Paca (306 euros en moyenne), et d’autres grandes villes comme Marseille (318 euros), Nice (312), Paris (295 euros) ou encore Toulon (285 euros) sont aussi plus chères que la commune lyonnaise, malgré les fluctuations observées par moments. Mais de façon concrète, qu’est-ce qui justifie ces variations des prix de l’assurance habitation ?

De multiples facteurs en jeu !

Si la nécessité de souscrire un contrat d’assurance ne fait désormais plus aucun doute, les différences de tarifs observées entre Lyon et le reste de la France au niveau de l’assurance logement sont en revanche difficiles à justifier. Ce qu’il faut savoir, c’est que les courtiers prennent en compte un certain nombre de paramètres dans l’établissement du montant annuel de la prime d’assurance.

Ces critères incluent bien évidemment la zone géographique dans laquelle se situe le logement en question, mais également d’autres aspects, dont la superficie du local, le type de logement, les risques couverts, ou encore le type d’indemnisation choisi en cas de sinistre.

Les éventuelles garanties optionnelles pour compléter le contrat d’assurance habitation, et la valeur des biens que l’on voudrait assurer entrent également en ligne de compte. Et c’est précisément en raison de tous ces critères qu’il est préférable d’opter pour un comparateur d’assurances pour profiter des meilleurs tarifs en matière d’assurance logement, que ce soit à Lyon ou dans n’importe quelle autre région/ville française.

à lire également
Bastion Social
Dans la nuit du lundi 9 avril au mardi 10 avril, le bar associatif du Bastion social (ex-Gud) de Lyon a été attaqué par des militants d’extrême gauche. La façade du Pavillon noir, le bar du Bastion social (nouveau nom du Gud), a été attaquée par le GALE (Groupe Antifasciste Lyon et Environs) dans la […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut