Claire-Line Delices va devenir Ameya by Claire-Line.

Art Amezaiku : le seul atelier d'Europe se trouve à Lyon

L’Amezaiku est un art japonais du 8e siècle mais aujourd’hui, il se perd. Claire-Line Perez est la seule artisane en Europe et son atelier se trouve à Lyon. 

Claire-Line Perez a fait ses études de Commerce et Marketing en France et en Angleterre avant de travailler avec des entreprises alimentaires, notamment une grande pâtisserie à Lyon. 

Pendant environ deux ans, Claire-Line part au Japon et découvre par hasard un artisan Amezaiku. C’est alors qu’elle décide de se reconvertir dans la restauration mais surtout dans cet art. Ce dernier s’apprend auprès d’un maître et non à l'école.

Suite à cette reconversion, Claire-Line devient diplômée de cuisine et restauration de l'Institut Paul Bocuse et obtient également son CAP pâtisserie. Elle a ensuite ouvert son propre atelier sous le nom de "Claire-Line Delices" qui, fin septembre, deviendra "Ameya by Claire-Line".

L’Amezaiku, quesaco ? 

L’Amezaiku est un art de rue qui remonte au 8e siècle. Les artisans qui le pratiquent utilisent un sucre tiré japonais pour sculpter des formes végétales et animales qui deviendront des sucettes. "Ces sucettes ont l’apparence de sculptures de verres et peuvent être aussi bien dégustées qu’être gardées en décoration. L’avantage est que je peux entièrement personnaliser et adapter les sucettes aux saisons tant qu'il s'agit principalement d'une forme animale ou végétale. Pour Halloween, je peux faire des squelettes, citrouilles, fantômes. Pour le thème de Noël, ce sera des cerfs, des pères Noël...", précise la jeune femme. 

Moins de 100 artisans au Japon

Cet artisanat a toujours connu un fort succès au Japon grâce à sa performance visuelle et artistique mais aussi par le fait de voir une œuvre d’art prendre vie sous nos yeux, dévoilant un savoir-faire unique en quelques minutes seulement. 

En 2018, moins de 100 artisans pratiquaient cet art au Japon. "Ce chiffre est probablement divisé par 2 aujourd’hui", explique-t-elle. 

Le prix des sucettes varient entre 3 et 15 euros. Un socle en bois peut être fourni.

Claire-Line est également engagée dans une démarche éco-responsable. "J’utilise des bâtonnets en bambou et bois pour les sucettes, des extraits alimentaires naturels, des colorants alimentaires naturels à la demande, des socles en bois", confie l’artisane. 

La jeune femme explique que pour pratiquer ce métier, il faut "s’habituer aux brûlures des mains, être capable simultanément de parler et divertir le public tout en fabriquant une pièce en quelques minutes, ce qui exige une grande concentration".  

Claire-Line fait beaucoup d’événements animés. Les sucettes peuvent être de la caricature personnalisée de vous ou de votre animal, un éléphant rose avec des ailes...

La réalisation des sucettes par Claire-Line 

Il s'agit d'un sucre tiré version japonaise. La préparation est à base de sucre et de sirop de glucose. Pour fabriquer les sucettes, le sucre doit être maintenu aux alentours de 90°C. Une boule de la grosseur d'une balle de ping-pong est prélevée avant d'y incorporer un extrait naturel de vanille bourbon ou de framboise ainsi que des colorants alimentaires classiques ou naturels à la demande. Cette boule est attachée à un bâtonnet pour commencer à sculpter. La pièce doit être façonnée dans les 2-3 minutes qui suivent, avant qu'elle ne refroidisse. Elle est ensuite modelée à la main et aux ciseaux, il n'y a pas de moule. Le principe de l'art Amezaiku est de sculpter le bonbon en une fois, tant qu'il est chaud, il est interdit de le modifier à nouveau après coup. Ainsi, chaque pièce est unique. Il n'y a pas le droit à l'erreur. 

Retrouver sa vidéo sur son site

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut