Arrêt à la demande dans certains bus à Lyon : comment ça marche ?

À Lyon, depuis le 8 mars, il est possible de descendre entre deux arrêts sur la ligne de bus C14. Comment fonctionne l'arrêt à la demande ? Quelle sera la suite de l'expérimentation ?

Depuis le 8 mars, Lyon expérimente l'arrêt à la demande entre deux arrêts de bus, notamment pour lutter contre le harcèlement de rue. Pour Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral, cela "doit permettre de descendre au plus près de son domicile ou du lieu de destination. Cela apportera plus de confort et permettre de renforcer le sentiment de sécurité sur le réseau". Concrètement comment cela fonctionne-t-il ?

Quelles sont les lignes concernées et à partir de quelle heure ? 

Depuis le 8 mars, il est possible de descendre à la demande sur la ligne C14. À partir du 15 avril, l'expérimentation sera élargie aux lignes 7, 52, C5 et C12. L'arrêt à la demande est possible dès 22 heures et jusqu'à la fin du service bus.

Comment descendre à la demande ?

Les passagers sont invités à signaler leur volonté de descendre entre deux arrêts aux conducteurs lorsqu'ils montent dans l'un des bus concernés par l'expérimentation. À proximité du lieu où le passager veut s'arrêter, entre deux arrêts, le chauffeur évaluera le contexte et pourra alors stopper le bus à l'endroit qu'il juge le plus sûr en termes de voirie, pour une descente en sécurité par l'avant.

D'autres lignes pourraient-elles être concernées ?

Dans six mois, un premier bilan de l'expérimentation de l'arrêt à la demande sera réalisé. Les lignes concernées pour l'instant sont celles qui ont fait l'objet des marches exploratoires, des diagnostics de terrain menés par des groupes de femmes sur le réseau pour évaluer les questions de risque et de sentiment d'insécurité. De nouvelles marches sont organisées en 2019, notamment sur la ligne 80 entre Grigny et Givors (lire ici). L'arrêt à la demande pourrait donc être mis en place sur les lignes qui seront concernées par les marches.

à lire également
TCL - Le Sytral vient d'annoncer que l'arrêt à la demande sera généralisé à l'ensemble des lignes de bus la nuit. 
1 commentaire
  1. JANUS - 11 mars 2019

    On voit le problème avec certains clients ! Si le chauffeur s'arrête trop loin il sera agressé verbalement pour commencer. Et pendante ce temps, il n' y a plus d'abribus entre le Totem et Thiers Lafayette 2Kms, sur le ligne C3
    Bravo le Sytral de penser au confort de ses usagers âgés, enceintes, invalides. contre pluie, neige, vent, soleil...

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut