faits divers
Police judiciaire © Tim Douet

Arrestation près de Lyon d’un homme suspecté d’être un faussaire du grand banditisme 

Une enquête menée en partie par la police judiciaire de Lyon a permis l’interpellation cette semaine à Jons, près de Lyon, d’un homme de 50 ans suspecté d’être un faussaire important pour le grand banditisme et des trafiquants de drogue en France.

87 dossiers de faux passeports livrés à des malfaiteurs, un chiffre d’affaires de près de 900 000 euros pour la seule année dernière, les accusations qui pèsent sur un quinquagénaire de la région lyonnaise arrêté mardi 10 mai par l’Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO) et la PJ de Lyon sont lourdes. Interpellé à Jons, près de Lyon, en compagnie de trois complices présumés, selon les informations révélées par TF1, Moncef B. est suspecté d’être l’un des plus grands faussaires du grand banditisme et des trafiquants de drogue en France. 

Des documents "plus vrais que nature"

Deux autres personnes, présentées comme des fugitifs venus s'approvisionner auprès du principal suspect, ont été arrêtées le lendemain. C'est l'arrestation d'un braqueur de fourgons en 2021, en possession de deux passeports biométriques, qui aurait mis la police sur la piste du faussaire présumé. Une personne proche du dossier précise à la chaîne de télévision que les documents récupérés par les enquêteurs étaient "plus vrais que nature, mais totalement bidons. Ils avaient été délivrés en bonne et due forme par les préfectures, mais sous des identités totalement fictives".

Dans les affaires se rapportant aux infractions en bande organisée, les gardes à vue peuvent atteindre 96 heures. 

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut