Anneau des sciences à Lyon : qui est pour, qui est contre ?

La campagne pour les élections métropolitaines est lancée. Vendredi, David Kimelfeld a annoncé à Lyon Capitale qu’il ne fera pas l’Anneau des sciences. L’occasion de faire le point sur ce vaste projet avant les élections. Qui est pour ? Qui est contre ? Qui s’interroge ? Qui entretient le flou ?

L’Anneau des sciences. Les plus anciens disent qu’ils entendent parler de ce projet, également appelé Top par le passé, depuis des décennies. C’est un véritable serpent de mer de la politique lyonnaise depuis des années. Un projet qui a pour but de "boucler" le périphérique lyonnais à l’ouest, entre la porte de Valvert au nord et le pont de Pierre-Bénite au sud.

A moins de quatre mois des élections municipales et métropolitaines (15 et 22 mars), c’est l’occasion de faire le point sur le projet. Sur les positions de chacun, des candidats. Certaines positions sont tranchées, d’autres un peu moins.

IL EST POUR

Gérard Collomb (En Marche) Le maire de Lyon, investi par La République en Marche pour campagne pour la présidence de la Métropole de Lyon, soutient le projet. Il l’a réaffirmé cette semaine. Il compte faire un "anneau des sciences nouvelle génération qui portera la multimodalité avec des bus et des interconnections avec les lignes de transports en commun à Alaï (future possible ligne E du métro) où on construira un parking-relais et aux hôpitaux Sud de Pierre-Bénite (ligne B du métro)", expliquait-il encore vendredi. Comme pour Théo (le périphérique nord), le maire de Lyon compte mettre en place un péage sur le tronçon pour en partie payer le projet. Mais le financement global est en question. Et interroge, y compris dans sa propre majorité. Des crispations sont apparues ces derniers mois, certains membres étant très réservés sur ce projet.

ILS SONT POUR MAIS…

François-Noël Buffet (Les Républicains). Le chef de file des Républicaines à la Métropole de Lyon, historiquement pour le projet, propose désormais un moratoire sur ce dossier. Pour l’envisager sous une autre forme ou sous un autre tracé. "François-Noël Buffet a déjà tous les éléments pour trancher, il n’a pas besoin de faire un moratoire. Il a toujours milité pour un autre tracé plus loin. En clair, pas chez lui à Oullins, mais chez les autres", raillait David Kimelfeld, l’actuel président de la Métropole, dans Lyon Capitale vendredi. Le sénateur LR a été maire d’Oullins entre 1997 et 2017.

Le Rassemblement National. Transfuge des Insoumis, Andréa Kotarac est désormais le chef de file du Rassemblement national à la Métropole de Lyon. Le RN (ex-FN) rhodanien était pour le projet. Mais il n’y a pas eu vraiment de position claire sur ce dossier depuis le début de la campagne.

ILS SONT CONTRE

David Kimelfeld. En exclusivité à Lyon Capitale, l’actuel président de la Métropole, macroniste comme Gérard Collomb, et candidat à sa réélection en mars prochain, a annoncé qu’il ne fera pas l’Anneau des sciences. "C’est un projet d’une autre époque, totalement dépassé, qui a été lancé en 1989 quand notre rapport à la voiture et aux transports en commun était radicalement différent. L’Anneau des sciences ne répond plus aux attentes et aux besoins. Il y répondra encore moins dans 15 ans", explique-t-il.

Bruno Bernard (EELV). Kimelfeld vient de rejoindre sur le sujet les écologistes, historiquement contre l’Anneau des sciences. Bruno Bernard, le chef de file d’Europe-Ecologie les Verts pour l’élection métropolitaine a réagi sur Twitter à la décision de Kimelfeld : "Content qu’après des dizaines d’années de soutien au projet du tronçon ouest périphérique, certains changent d’avis et soient contre".

Nathalie Perrin-Gilbert. La maire du 1er arrondissement de Lyon, candidate à la mairie de Lyon en 2020, soutenue par la France Insoumise, est elle aussi opposée à ce projet.

Lire aussi : Lyon : Kimelfeld ne fera pas l'Anneau des sciences "projet dépassé"

à lire également
24 commentaires
  1. PAUL Gabriel - 1 décembre 2019

    Je pense que tous les riverains A46/Rocade Est sont pour l'Anneau des Sciences.
    ---------------
    Depuis que tous les camions ne peuvent plus utiliser A6/A7 tunnel de Fourvière et bientôt les voitures, la pollution est déplacée vers l'Est (Vaulx, Décines, Meyzieu, St Priest, Mions, Corbas, etc. "quelques centaines de milliers de riverains").
    ----------
    Il serait temps de répartir le trafic de transite (Camions et Voitures) d’une manière plus équitable entre l’Est et l’Ouest de la Métropole.
    -----
    Une solution serait de mettre les Camions sur les trains, comme en Suisse, mais sans la participation de l’Etat je ne vois pas ce que peuvent faire nos écolos locaux.
    -----
    Ci de tel moyens (Camions sur les trains) étaient mis en œuvre il faudrait interdire le trafic de transit dans un rayon de 100Km autour de Lyon.
    -------
    Autre problème à résoudre, les 200milles personnes qui n’habitent pas la Métropole mais viennent y travailler tous les jours.

    1. CC69780 - 2 décembre 2019

      Je suis d'accord avec Paul ainsi que tous les riverains et tous les membres d'apache, fracture,...
      J'ai assisté à la réunion de la métropole concernant le développement des infrastructures de transport des territoires. c'est pitoyable.
      On nous déclasse l'A6/A7 en promettant l'anneau puis on revient sur sa parole.
      Perso, je regrette le bon le temps où les citoyens avaient le sens du bien commun, le sens de l'honneur (RIP GDG).
      Je vous l'annonce, la prochaine étape c'est le bouclage de l'A432 au sud de Corbas, ce qui va achever le triangle de la mort autour de Mions. Que chacun récolte selon ce qu'il mérite mais n'oubliez pas que Dieu, présent actuellement sous la forme du Saint Esprit veille au bien de ceux qui l'aime. Sachez que je vous aimes et j'ai hâte de voir la suite 😉

  2. JANUS - 1 décembre 2019

    Au moins les 3 derniers se tirent le bourre en vue des élections !

    1. Bernard Girard - 1 décembre 2019

      Bonjour Paul Gabriel,

      Vous dites : Je pense que tous les riverains A46/Rocade Est sont pour l'Anneau des Sciences.
      Mon commentaire : J'en connais qui ne sont pas pour, parce qu'ils ont pris conscience que le trafic sur A46/rocade Est est généré en premier lieu par leurs voisins (et eux mêmes) allant à des occupations dans leur voisinage
      ---------------
      PG : Depuis que tous les camions ne peuvent plus utiliser A6/A7 tunnel de Fourvière et bientôt les voitures, la pollution est déplacée vers l'Est (Vaulx, Décines, Meyzieu, St Priest, Mions, Corbas, etc. "quelques centaines de milliers de riverains").
      Mon commentaire : Les Maires de ces villes se sont employés à attirer un maximum de zones industrielles, logistiques et commerciales : oubliaient-ils qu'il y aurait de plus en plus de camions pour les desservir ?
      Ces zones sont à plusieurs kilomètres des lieux d'habitat : Les Maires pensaient-ils que les gens les rejoindraient à pied, comme les mineurs du 19ème siècle marchaient entre le coron et la mine ?
      ----------
      PG : Il serait temps de répartir le trafic de transit (Camions et Voitures) d’une manière plus équitable entre l’Est et l’Ouest de la Métropole.
      Mon commentaire : Vous savez bien que le transit est minoritaire. C'est la desserte et le trafic internes d'une agglomération lyonnaise qui grossit de plus en plus qui génèrent tout ce trafic.
      Comment convaincrez vous un Corbassien prenant sa voiture pour aller bosser dans la ZI de Chassieu ou faire des courses à Auchan Saint Priest de faire un détour par l'Ouest ?
      Trois fois plus d'habitants et d'emplois sont dans l'Est que dans l'Ouest. Cette situation ne sera pas inversée du seul fait du TOP ou du COL.
      -----
      PG : Une solution serait de mettre les Camions sur les trains, comme en Suisse, mais sans la participation de l’Etat je ne vois pas ce que peuvent faire nos écolos locaux.
      Mon commentaire : Lyon est un marché de producteurs et consommateurs gros de 1,5 million de personnes. Les marchandises produites et consommées, comment seront-elles transportées entre le train porte-camions et l'usine ou le magasin de détail. En brouette, ou dans les camions rejoignant ou descendus du wagon ?
      -----
      PG : Si de tel moyens (Camions sur les trains) étaient mis en œuvre il faudrait interdire le trafic de transit dans un rayon de 100Km autour de Lyon.
      Mon commentaire : Mais vous aurez toujours le trafic de desserte locale, largement majoritaire.
      -------
      PG : Autre problème à résoudre, les 200milles personnes qui n’habitent pas la Métropole mais viennent y travailler tous les jours.
      Mon commentaire : Vous pensez que le TOP / AdS allégerait ce problème ?

      Bien à vous. 🙂
      Bernard G.

      1. Galapiat - 2 décembre 2019

        Analyse trop sommaire et orientée.Le gros soucis de Lyon comme toutes les grandes villes avoir voulues ramener à leurs portes les grands axes de circulation, quand je vois une semi qui transporte de la ferraille de Fos à Dunkerque ,des fruits venant du Maroc, d'Espagne transites par Lyon etc ?? il ne fallait pas occuper le sillon gauche SNCF par le TGV mais par des trains FRET - ferroutage, mais nos décideurs sont si pressés de rejoindre Paris , Bruxelles, Strasbourg afin de prendre les bonnes décisions qu'ils ont choisis!!!

      2. raslebol69 - 2 décembre 2019

        Concernant la part entre trafic local et trafic de transit, ne vous en déplaise pour pour ce qu'il est des camions le trafic de transit est très important à l'est, alors même que ce contournement allonge le parcours (entre la vallée de la Saone et celle du Rhöne le contournement Ouest serait beaucoup plus logique, regardez une carte de France).

  3. Aster Oide - 1 décembre 2019

    On commence à percevoir d'éventuelles alliances entre DK et EELV.

  4. gintonic - 2 décembre 2019

    Constuire construire construire, bétonner, détruire l'environnement, ravager les paysages et les écosystèmes, polluer à tout va... toujours plus!

    Au lieu de régler les problèmes à la source, ce qui coûterait bien moins cher et serait bien plus bénéfique pour l'homme et la nature:

    interdiction pure et simple des grosses 4*4 et autres voitures de frimes (rappel: les ventes de suv connaissent une croissance à 2 chiffres depuis des années en France).
    --
    mener une politique active anti consumériste. Combien de ces camions sur la route sont chargés de produits inutiles? Vetements à la derniere mode, catalogue publicitaires dont personne ne veut dans sa boite aux lettres, ces mêmes catalogues non lus et mis à la poubelle qui vont à la déchetterie... Il n'y a qu'a voir l'affluence dans des centres commerciaux par ces mois ci avec des centaines de milliers de clients les bras chargés de produits qui viennent de l'autre bout du monde et ne servent à RIEN.
    --
    favoriser le télétravail
    --
    organiser les horaires de bureau par plages successives
    --
    .......... (la liste est longue)

    Ces types de problèmes resurgiront tant que l'origine du mal ne sera pas anéanti: la glorification de l'HYPER-CONSOMMATION, de la POSSESSION d'objet, l'abrutissement de la population par la PUB.

    1. Galapiat - 2 décembre 2019

      et tes belles mesure tu les mets en œuvre par quel miracle, ce n'est pas l'orientation qu'il faut changer c'est la population dont la plupart n'adhère pas à tes idées il suffit de voir l'immense troupeau du Black Friday qui se précipite pour acheter avec 'argent qu'ils n'ont pas des objets dont ils pourraient se passer , tout ceci pour l'exposer à la galerie, qui s'en fout.

      1. Abolition_de_la_monnaie - 2 décembre 2019

        En restant dans un système monétaire où il faut continuer de faire tourner la machine économique ?
        Ben c'est très dur, pour ne pas dire impossible.
        Sur-consommer, gaspiller, c'est ce qui fait les salaires, les taxes pour les services publics.
        Tant qu'on devra "avoir des salaires" on continuera à fabriquer des ronds points pour faire tourner les autos et le BTP.

      2. vieux caladois - 2 décembre 2019

        oui mais comme l'écrivait l'aboli dans l'article "collomb persiste/anneau des sciences) : Les vieilles générations "galapiat" et "vieux caladois" ne se sentent pas du tout responsable de la pourriture qu'elles laissent aux générations suivantes

        1. Abolition_de_la_monnaie - 2 décembre 2019

          Et oui, triste réalité : le monde économique organisé par les générations passées a exterminé de nombreuses espèces, la pollution aux micro-plastiques est généralisée amenant à une perturbation de la chimie biologique, les océans et mers sont des poubelles, l'amiante est présente de partout même dans les colles à carreaux de votre cuisine (si elle date d'avant l'année où ça a été interdit), et le pétrole continue à se déverser à flots.
          Et la radioactivité, limitée naturellement, se répand sur toute la planète avec les accidents nucléaires et les "incidents mineurs".
          Joyeux Noël et n'oubliez pas de consommer ! 😀

          1. gintonic - 2 décembre 2019

            Parfois je vous déteste, mais la vous avez toute mon admiration 😀

          2. Abolition_de_la_monnaie - 2 décembre 2019

            Je ne sais pas si le message de Gintonic s'adresse à moi, mais si c'est le cas : Mazette, vous détestez quoi ?

          3. gintonic - 2 décembre 2019

            oui mon cher aboli, c'est bien à vous qu'était destiné ce message d'admiration.
            j'aime: l'anti consumérisme et l’âme d'écolo
            j'aime pas: l'idée que le mal trouve ces racines dans l'argent, alors que ce n'est qu'un support de transfert. Une société plus juste est tout à fait possible avec de l'argent.

          4. Abolition_de_la_monnaie - 2 décembre 2019

            @gintonic
            donc votre réponse avec les "immenses troupeaux" s'adressait à Galapiat...

            Pour revenir sur vos façons de contrer (réformer) les problèmes, dans un système monétaire, lorsque vous interdisez des activités, vous créez du chômage.
            Pire, la société a besoin d'une vitesse de rotation monétaire qui doit s'accélérer. C'est lié à la "croissance" obligatoire dans un système monétaire.
            Et cerise sur le gâteau, les entreprises que vous citez sont les portefeuilles des fonds pour les retraites... 😀
            Alors, quand est-ce que vous allez pouvoir faire ce pas de côté, et constaté qu'il n'y a aucune économie circulaire qui tienne, aucune solution sereine dans un monde monétaire, juste "la guerre commerciale à tous les étages".
            ?

            La monnaie n'est pas juste un support de transfert, et ça ne l'a JAMAIS été.
            C'est un instrument de pouvoir (je n'ai pas envie de faire quelque chose, je paye quelqu'un pour le faire à ma place), c'est un outil d'échange ET d'exclusion,
            c'est un outil qui fabrique et entretient la rareté artificielle (quand y'a trop, ce n'est plus rentable de produire, donc on organise la pénurie relative).
            La liste de tous les problèmes liés à son utilisation est infinie.

          5. gintonic - 2 décembre 2019

            @mon cher Aboli: vous semblez confondre système monétaire et système capitaliste/consumériste. La croissance infinie découle de ces deux derniers concepts.

            Dans le sens le plus pur, argent=support qui certifie qu'un travail a été effectué et qu'il mérite compensation. Un outil qui amène certes la problématique de l'étalonnage (pourquoi un médecin gagne 5x plus qu'un smicard du btp?) mais ne le disqualifie pas pour autant.
            Il est préférable pour l'humanité que nous nous spécialisions dans nos tâches. Je n'ai pas envie de poser des rails de train le lundi et faire du pain le lendemain, sachant que ce n'est pas non plus viable en termes d'efficacité.

          6. Abolition_de_la_monnaie - 2 décembre 2019

            J'ai bien peur que vous fassiez l'erreur habituelle de croire que ce que vous dénoncez (capitalisme /consumérisme) n'a aucun rapport avec l'usage de monnaie.
            Déjà au moyen-âge, les principes d'exclusion, les principes de rareté artificielle, de budget, de nivellement par le bas pour l'éducation, etc, étaient présents. Ils étaient juste "moins optimisés".

            Quand aux fonctions (métiers), je ne vois pas pourquoi un modèle postmonétaire serait incompatible avec des spécialisations des tâches.

          7. gintonic - 2 décembre 2019

            @ aboli: alors quelle serait votre alternative? si j'ai envie d'acheter du pain ce soir ou bien un billet de train, comment fais-je? Dois-je aller réparer l'évier du boulanger en contrepartie du pain? Participer à la construction de la maison du conducteur du train?

          8. Abolition_de_la_monnaie - 2 décembre 2019

            @Gintonic :
            "acheter"... c'est dur d'imaginer sans monnaie n'est-ce pas ? 😀
            Ni monnaie, ni troc, ni échange... qu'est-ce qui reste ? Vos yeux pour pleurer ou concevoir une civilisation de l'accès ?
            Si le sujet vous intéresse réellement, je vous laisse voir le site postmonetaire pour des premières explications. Mais quoi qu'il arrive, n'oubliez pas que la monnaie n'est pas un outil neutre du tout et que pour asservir et détruire, il n'y a rien de plus pratique, surtout quand "la nature n'établit pas de facture".
            🙂

      3. gintonic - 2 décembre 2019

        Ces "immenses troupeaux" que vous semblez mépriser, moi je les vois plutôt comme des pauvres gens dont le cerveau a été lavé par la propagande publicitaire de la société de consommation, avec la bénédiction de l'Etat.

        Vous semblez aussi sous estimer le pouvoir de l'Etat. De toutes mes propositions, je ne vois pas laquelle ne pourrait pas être mise en place avec une intervention forte des pouvoirs publics.
        Est-ce infaisable de faire voter l'interdiction pure et simple des catalogues publicitaires papier? Appliquer un malus financier monstre sur les suv? Interdiction de la pub sur l'espace public (cf grenoble)? Accorder des réductions d’impôt aux entreprises qui favorisent activement le télétravail?
        Non, vraiment rien qu'un Etat libre de toutes influences ne puisse pas faire. L'obstacle est à chercher du côté des grands gagnants du système actuel... Indices : decaux, vinci, eiffage, psa, renault, veolia, industrie du papier/imprimerie..............................

        La société de consommation et les outils qui y sont associés (propagande publicitaire.....) sont des cancers de notre société, et les générations futures -si elles existent- nous étudierons avec ébahissement de la même façon que nous étudions les sociétés archaïques basées sur les monarchies, religions...

  5. raslebol69 - 2 décembre 2019

    Collomb est devenu particulièrement favorable à ce projet depuis que son copain Aulas s'est plaint que les jours de match au grand stade de Décines la saturation de la "rocade Est" pose problème à ses "clients".

  6. romain69 - 2 décembre 2019

    au lieu de faire l'anneau des sciences ils devrai plutot prolonger les metri et tram vers l'exterrieur de lyon avec l'argent du periph , et pourquoi de ne pas faire un tram ou metro a l'ouest de tassin ou vaise a brignais et a lyon sud

    1. vieux caladois - 2 décembre 2019

      Pour info le tram-train à l'est de Tassin existe déjà ! C'est une parfaite réussite et il est très efficace et très fréquenté (il a fallu créer de nombreux parcs-relais pour les voitures utilisateurs, qui sont toujours pleins !) avec un cadencement toutes les 15 minutes aux heures de pointe : il dessert 17 gares de Lyon-St Paul à Sain-Bel en passant justement par Tassin et Brignais. Un grand centre d'entretien des rames a été créé à l'Arbresle, véritable usine de maintenance. Il pourrait d'ailleurs servir de modèle pour d'autres secteurs tels Givors ou Trévoux.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut