Capture d’écran 2013-10-15 à 10.07.12

Affaire Neyret : Michel Zaragoza est mort

Arrêté en même temps que Michel Neyret, il y a deux ans, le vendeur de véhicules utilitaires lyonnais a été retrouvé mort à son domicile lundi soir.

Michel Zaragoza travaillait dans le négoce d’automobiles. Il dirigeait une concession spécialisée de véhicules utilitaires à Gerland depuis 30 ans. Placé en garde à vue puis mis en examen dans l'affaire Neyret, il était le seul parmi "les amis" du commissaire à avoir évité la détention provisoire. Sujet à des crises d’épilepsie, il avait eu droit à un traitement de faveur de la part du juge. Les faits qui lui été reprochés étaient relatifs a une affaire de scooter.

Au Maroc avec Neyret et Bénichou

Le vendeur de véhicules utilitaires fut aussi de l’une des expéditions au Maroc de Michel Neyret et son épouse. Lors de ce séjour, il était accompagné de sa propre épouse et du couple Bénichou. Il a prétendu avoir réglé sa part du voyage, à la différence du policier, invité par Gilles Bénichou.

Un fusil à ses côtés

Michel Zaragoza devait témoigner dans une toute autre affaire ce mardi 15 octobre, d'après le journal Le Progrès. "Une affaire de détournement présumé de TVA dans des ventes de voitures de luxe. Plusieurs vendeurs avaient été placés en garde à vue". Toujours selon le quotidien régional, il a été retrouvé mort la veille, lundi 14 octobre en fin d'après-midi, à son domicile de Solaize. Un fusil de chasse a été retrouvé à ses côtés. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de sa mort.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut