Jean-Jack Queyranne
J-J. Queyranne © Tim Douet

Affaire Erai : entendu par la brigade financière de Lyon, Jean-Jack Queyranne réagit

Jean-Jack Queyranne, l'ancien président (PS) du conseil régional Rhône-Alpes, a été entendu mardi par la brigade financière de la police judiciaire de Lyon. Il a souligné qu'il s'agissait d'une "audition libre, sans avocat".

Selon une information révélée par Lyon Capitale, Jean-Jack Queyranne, président (PS) du conseil régional de Rhône-Alpes de 2004 à 2015, a été auditionné mardi 27 avril dans les locaux de la brigade financière de la police judiciaire de Lyon. Cette audition fait suite à la plainte déposée par son successeur Laurent Wauquiez (LR) pour “prise illégale d’intérêts”, “favoritisme” et “abus de confiance” dans l'affaire Erai.

Lire aussi : Affaire Erai : la région condamnée par la justice à Lyon, Wauquiez charge Queyranne

Mardi, la chambre des procédures collectives du  tribunal judiciaire de Lyon condamnait la région Auvergne-Rhône-Alpes à verser 10 millions d'euros au liquidateur de l’ancienne agence économique Erai. La justice a retenu que la Région avait une responsabilité dans le déficit qu’avait creusé Erai.

Interrogé par l'AFP, M. Queyranne, qui a présidé la région Rhône-Alpes de 2004 à 2015, a souligné qu'il s'agissait d'une "audition libre, sans avocat". "J'ai été entendu sur l'ensemble du rapport. Ça me tombe dessus cinq ans après, je ne sais pas pourquoi", a déclaré l'ancien élu socialiste.

Une source proche du dossier a évoqué à l'AFP "une enquête longue, complexe et très technique" pour expliquer "le délai de traitement".

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut