Centrale-nucleaire-Bugey

À cause de la canicule, la centrale du Bugey réduit sa puissance

La centrale nucléaire du Bugey a réduit la puissance de ses réacteurs. Certains d'entre eux pourraient éventuellement être arrêtés ces prochains jours.

Les fortes chaleurs qui s'abattent sur le Rhône ont contraint la centrale nucléaire du Bugey, situé dans l'Ain, à diminuer la puissance de ses réacteurs. La centrale du Bugey utilise l'eau du fleuve pour le refroidissement de ses unités de production. L'eau est ensuite évacuée à une température qui dépend directement du niveau de puissance des réacteurs. Au vu de la température actuelle du Rhône, qui s'élève à 26 degrés, la centrale a estimé nécessaire de réduire la puissance de certaines unités afin de limiter l'échauffement de l'eau durant le procédé. Une eau rejetée à une température trop élevée pourrait avoir des conséquences sur l'environnement. Ces démarches sont fréquentes dans la centrale du Bugey, qui est également programmée pour arrêter provisoirement ses réacteurs si les vagues de chaleur s'accroissent. Le 27 juillet dernier, l'une des unités du Bugey avait d'ailleurs été temporairement mise à l'arrêt, pour respecter les rejets thermiques. La centrale nucléaire de Saint-Alban, en Isère, dont les installations longent le Rhône, est également susceptible d’être affectée par ce genre de procédure.

à lire également
Site de l’ancienne décharge du Bouquis, à Dardilly © Tim Douet
Huiles polluées, déchets pétrochimiques et de raffinage enterrés parfois dans de simples sacs plastique. Aux portes de Lyon, Dardilly a été le théâtre d’une pollution sans précédent dans l’histoire des premières “décharges contrôlées” du pays.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut