métro
© Laurent Benoit

Lyon : le métro D double sa capacité d’accueil aux heures de pointe

Jusqu’au 25 novembre, une phase d’expérimentation est en cours sur la ligne de métro D du réseau TCL. Aux heures de pointe, les rames seront composées de quatre voitures au lieu de deux.

Avec 273 000 voyageurs par jour, la ligne D du métro est la plus fréquentée du réseau TCL. Et pourtant, jusqu'à présent, seules deux voitures constituent les rames de cette ligne. Une capacité d'accueil qui se révèle insuffisante, en témoignent des rames systématiquement bondées aux heures de pointe.

 

 

Depuis le début de la semaine et jusqu'au 25 novembre, le Sytral expérimente des “trains longs”. Durant cette phase de test, la capacité d'accueil est doublée aux heures où le trafic s'avère être le plus important. Les rames de la ligne D sont donc composées de quatre voitures au lieu de deux.

Pour accueillir deux fois plus de voyageurs

Au total, ce sont près de 750 voyageurs qui peuvent emprunter chacun de ces trains longs. Soit deux fois plus qu'initialement.

Cette initiative s'inscrit dans le plan “Avenir Métro” mené par le Sytral, dont le but est de développer les lignes de métro pour répondre à l'augmentation croissante du nombre de voyageurs. La capacité d'accueil de la ligne D avait déjà été augmentée dans le cadre de précédentes expérimentations, en janvier et en juillet dernier.

Dès le 26 novembre, la phase d'expérimentation s'achèvera et les usagers de la ligne D devront se réhabituer à voyager dans seulement deux rames aux heures de pointe.

à lire également
Le prolongement du métro B de Lyon entre Oullins et Saint-Genis-Laval est actuellement en plein travaux. Les stations de cette future extension du réseau TCL commencent déjà à prendre forme. 
6 commentaires
  1. Bernard - 23 novembre 2016

    BonjourPrécisez quand même que cette expérimentation se fait avec la même quantité de voitures. La capacité du train est doublée, mais il passe deux fois moins fréquemment. L'augmentation de capacité réelle de la ligne (Avenir Métro, avec acquisition de trains supplémentaires), c'est pour dans 8 ou 9 ans, seulement. Mais bon, depuis deux ans le trafic du métro baisse, on peut attendre. 🙂

  2. blabla0 - 23 novembre 2016

    @Bernard petit exemple: 32 passages du métro à 8h du matin avec 375 places, cela fait 12000 places théroriques avec des rames doubles, il faut 16 passages pour offrir la même capacité en maintenant 20 passages, cela fait 15000 placesaprès cela conduit à utiliser de manière très intensive les rames, et peut être que la service sera réduit en contre pointe

  3. Bernard - 24 novembre 2016

    Je comprend bien votre calcul, mais comment augmenter l'offre de 20 % sans matériel roulant supplémentaire, alors qu'en heure de pointe tout ce qui est en état de rouler ... roule effectivement.Pour Lyon Capitale : La contenance indiquée dans les rames de la D est 325 places. Multiplié par 2, ça donne 650, pas 750.

  4. Bernard - 24 novembre 2016

    Pardon, passer de 12 000 à 15 000 représenterait une augmentation de 25 % : encore plus difficile.

  5. Redaction - 25 novembre 2016

    @Bernard : Le chiffre que nous indiquons pour la capacité des trains est issu d'un document du Sytral sur l'expérimentation des trains longs, consultable en ligne : http://www.sytral.fr/TPL_CODE/TPL_ACTUALITE/PAR_TPL_IDENTIFIANT/2591/20-actualites.htm

  6. blabla0 - 26 novembre 2016

    très probablement en augmentant la vitesse je présume qu'en augmentant de x km/h la vitesse sur le parcours, une rame peut faire plus d'aller-retour mais aussi bien le service sera réduit en heures creuses pour compenser les doubles rames

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut