Alain Morvan

Limogé par Sarkozy, promu officier de la légion d’honneur

Limogé en 2007 suite à l’intervention de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, pour avoir refusé l’ouverture du lycée musulman Al Kindi de Décines, l’ancien recteur de Lyon Alain Morvan a été promu chevalier de la Légion d’honneur le 14 juillet dernier.

L'information était passée un peu inaperçue, le 14 juillet dernier ; un de ses amis nous la signale aujourd'hui au lendemain du retour de Nicolas Sarkozy dans la vie politique française : l'ancien recteur de Lyon Alain Morvan, qui avait marqué la ville notamment par son combat résolu contre l'extrême droite universitaire, a été promu officier de la Légion d'honneur dans la promotion du 14 juillet.

Difficile de ne pas y voir une forme de réhabilitation, après son limogeage en 2007 suite à l'intervention du ministre de l'Intérieur de l'époque, Nicolas Sarkozy. D'autant que la décoration lui sera remise par Geneviève Fioraso, l'actuelle secrétaire d'État à l'enseignement supérieur et à la recherche, le 5 novembre prochain.

Dans un livre intitulé L'honneur et les honneurs : souvenirs d'un recteur kärchérisé (Grasset, 2008), ce grand fonctionnaire explique pourquoi il a résisté à deux reprises aux consignes de cabinets ministériels : lorsqu'on lui demande de ne pas chercher à sanctionner Bruno Gollnisch, suite à des propos ambigus sur la Shoah, et lorsqu'en 2006 le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy demande au très laïc recteur de ne pas continuer à s'opposer – pour des raisons de sécurité – à l'ouverture du lycée musulman Al Kindi à Décines. Il refuse, ce qui lui vaudra d'être révoqué quelques mois plus tard. "Sarkozy veut donc faire aboutir ce projet pour des raisons contraires à la laïcité, à savoir le communautarisme", s'indigne-t-il peu après dans Lyon Capitale.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut