Le pape se prononce sur la non-dénonciation d’actes pédophiles

En visite au Mexique, le pape François a clairement condamné les évêques qui passent sous silence les actes de pédophilie dont ils ont connaissance.

Difficile de ne pas y voir une référence au scandale qui secoue actuellement le diocèse de Lyon. Profitant de son voyage au Mexique pour évoquer plusieurs sujets polémiques au sein de l'Église, le pape François s'est notamment exprimé quant aux évêques qui couvrent les prêtres dont ils connaissent les agissements pédophiles.

Un berger doit protéger du loup

"Un évêque qui se limite à changer de paroisse un prêtre pédophile est un inconscient. La meilleure chose qui lui reste à faire, c’est de présenter sa démission."

Les oreilles de monseigneur Barbarin ont dû siffler. Le cardinal de Lyon se trouve en effet en pleine tourmente médiatique après avoir récemment reconnu être au courant depuis plusieurs années des agissements du prêtre Bernard Preynat. Lequel a avoué plusieurs agressions sexuelles sur mineurs.

Les rumeurs de démission se sont fait prégnantes au cours de la semaine écoulée, alors que le cardinal se trouve actuellement en Afrique.

Devoir de signalement

"Avant de mourir, saint Jean-Paul II avait demandé qu’on nettoie les porcheries dans l’Église", a ajouté le pape quelques semaines après que le Guardian et The Independant ont révélé des déclarations ambiguës du prêtre Tony Anatrella à ce sujet.

Ces déclarations font écho à celles de la commission pontificale pour la protection des mineurs, présidée par le cardinal Sean O'Malley. Laquelle a publié ce lundi une note réaffirmant le "devoir moral de signaler aux autorités judiciaires en charge de la protection sociale tout mauvais traitement, même présumé".

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut