L'actu de la semaine vue par les internautes de Lyon Cap'

Le Wi-fi, la fuite d'uranium à Romans, la mise en route de l'A45, voilà les sujets sur lesquels vos posts ont le plus abondamment atterri. Et puis, nous terminerons cette revue de commentaires avec un petit sujet qui a enflammé la Canebière, le Vieux-Port, la Joliette et les Goudes réunis. Rien que ça !
Lyon et le Wi-fi : Une " conférence citoyenne " sur le Wi-fi à Paris
Ces dernières semaines, une lente mais insidieuse rumeur annonçait la fin de l'expérience du Wi-fi libre et gratuit à Lyon. Pour ne pas avoir à s'embarrasser avec le danger des ondes électromagnétiques, le maire de Lyon aurait décidé de supprimer purement et simplement le Wi-fi dans le centre de Lyon. Il n'en est rien, la ville assure que l'expérimentation continue. " Ranjo " réagit en affirmant que le Wi-fi ne présente aucune dangerosité puisqu'" il suffit d'implanter les antennes raisonnablement pour éviter les expositions permanentes et d'arrêter de faire n'importe quoi ". Et 'Ranjo' nous propose un document du Centre de Recherche et d'Information Indépendantes sur les Rayonnements Electromagnétiques (CRIIREM) qui nous explique comment limiter l'exposition au Wi-fi pour ne pas à avoir à subir l'exposition permanente des ondes électromagnétiques. Le document s'avère en effet très précieux pour adopter des réflexes préventifs concernant le Wi-fi. Par ailleurs, " Parlonzan " nous informe de l'initiative de la ville de Paris " d'organiser une 'conférence citoyenne' sur le thème 'ondes et santé' dont l'avis sera rendu public au plus tard au printemps 2009 " (à voir ici). Concernant la prévention des risques sur le Wi-fi, le conseil de Paris a également adopté le 16 juin dernier le principe d'une étude pour limiter les risques sanitaires liés aux fréquences électromagnétiques utilisées pour le Wi-fi.

Incident nucléaire à Romans lien : " Vous relayez des informations fausses. Le directeur de l'ASN et le maire de Romans sont des menteurs "
Etonnamment, vous avez bien plus réagi à l'incident nucléaire de Romans qu'à celui de la Socatri à Tricastin. Et sur Romans, justement, " Paysan Bio " nous a mis sur la piste d'une fausse information diffusée par l'ASN. Vendredi, l'organisme de contrôle du nucléaire expliquait en effet que la nappe phréatique se situait 30 mètres au-dessous de l'usine FBFC. L'information a été reprise par l'ensemble des médias, Lyon Capitale y compris. Or, " Paysan Bio " a exhumé un avis d'incident d'août 2004 publié par l'ASN et qui concernait déjà l'usine FBFC de Romans. Dans cet avis d'incident, il est dit que la nappe phréatique se situe à 18 mètres de profondeur. Nous avons appelé l'ASN pour que ses responsables nous expliquent cette différence de profondeur entre 2004 et 2008. Et après renseignements, une responsable de l'ASN a confirmé à Lyon Capitale que la profondeur de la nappe phréatique sur le site de l'usine FBFC était bien de 18 mètres et non de 30 mètres. Voilà l'un des intérêts d'internet, la possibilité pour vous, internautes, de nous alerter sur des erreurs, et la chance pour nous, journalistes, de corriger certaines informations. Toutefois, la différence de profondeur ne change rien d'un point de vue sanitaire puisque, d'après l'ASN, la nappe phréatique n'a pas été contaminée sur le site de la FBFC à Romans.

L'A45 : 'Le mot chat ne fait pas miaou "
L'A45, voilà des années que l'on en parle et Jean-Louis Borloo a décidé de lancer le projet. D'après vos commentaires, c'est à regret. " PCB " s'énerve contre l'expression " d'utilité publique " concernant l'A45 et a trouvé à ce propos une formule : " le mot chat ne fait pas miaou ". (A réutiliser en de multiples occasions !). " PCB " s'agace donc de voir l'A45 déclarée " d'utilité publique... mais a-t-on seulement demandé son approbation au public ? Voilà un exemple de plus qui illustre bien le principe de la démocratie (moderne ?) ". Et il finira par conclure son post par ce mot : " il est là au fond le problème : il n'y a pas de démocratie ! ". " PCB " repose la sempiternelle question de l'insatisfaction engendrée par notre régime démocratique : la démocratie représentative. " Gendalf " rappelle, pour sa part, que " le combat n'est pas terminé car l'Etat n'a, pour l'instant, pas trouvé de concessionnaire. En effet, cette autoroute ne sera absolument pas rentable ". Il invite les opposants au projet à ne pas baisser les bras et les exhorte plutôt à " venir nombreux participer aux rassemblements contre ce projet ".

Marseille en colère, de la Canebière à la Joliette, des Goudes au Cours Julien et du Prado à Castellane, Marseille chicane

L'info sur une altercation entre Cissé et Ben Arfa. De nombreuses réactions et souvent (trop ?) vives. Parmi les commentaires les plus fleuris, on trouve " Bande de baltringues de lyonnais " ou " marseillais à la con ", et encore c'est vraiment les plus fleuris. Une chose à retenir en tout cas. A Marseille, le foot , c'est une chose sérieuse. Ça tombe bien, à Lyon aussi. Alors vive l'Olympique... !

A la semaine prochaine !

Slim Mazni

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut