Kohlhaas : “Wauquiez est l’ennemi public n°1”

Jean-Charles Kohlhaas, chef de file du Rassemblement aux élections régionales, est l’invité de L’Autre Direct. Il évoque l’effacement de l’effet COP21, qu’il espérait derrière les thématiques sécuritaires. Il répond aussi à nos questions sur une éventuelle alliance de second tour avec Jean-Jack Queyranne.

Jean-Charles Kohlhaas se félicite que pour la dernière semaine de campagne les thèmes climatiques autour de la COP21 s’inscrivent dans l’actualité. "La sécurité n’est pas une compétence régionale. Certains candidats font l’amalgame. C’est un enjeu de surenchère pour certains", explique-t-il.

Le chef de file régional du Rassemblement (EELV-Parti de gauche) évoque également ses deux propositions phares : la création d’un office public du transport au cas où la réponse de la SNCF pour les TER ne serait pas acceptable et la création de 50 000 emplois en favorisant la rénovation thermique des habitations.

Dans l'entretien à visionner ci-dessous, Jean-Charles Kohlhaas revient aussi sur une possible alliance avec le PS au second tour des régionales, le 13 décembre : "Elle n’est pas automatique. Elle dépendra de nos chances de battre Laurent Wauquiez au second tour. Wauquiez est l’ennemi public numéro 1 vu sa difficulté à faire des propositions concrètes pour le quotidien des Auvergnats et des Rhônalpins. Il est sur des thématiques nationales."

à lire également
“Éminence grise du fromage”, comme la presse étrangère le surnomme, Hervé Mons est considéré comme l’un des plus talentueux et l’un des plus avant-gardistes affineurs qui soit. Meilleur ouvrier de France fromager, sa petite entreprise (qui ne connaît pas la crise) est la plus grande exportatrice de fromages artisanaux du pays.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut