Cité de la gastronomie - Collomb : "Ce n’est pas Olivier Ginon qui va financer tous les projets de la ville"

En marge d’une cérémonie organisée, samedi après-midi, dans les salons de l’hôtel de ville marquant la naissance de l’Académie médicale de football de Lyon, Gérard Collomb a accepté de s’expliquer sur la candidature lyonnaise pour accueillir la Cité de la gastronomie. Dans ce dossier, le maire PS de Lyon ne s’était jusqu'à ce samedi guère montré enthousiaste, voire étrangement silencieux. Interview.

Lyoncapitale.fr : On a pu lire dans Le Progrès (daté du samedi 6 octobre) que vous avez changé d’avis sur le projet de Cité de la gastronomie. Comment expliquez-vous ce retournement de situation ?

Gérard Collomb : C’est vous qui parlez de retournement de situation. Simplement, nous étions dans une discussion avec le groupe Eiffage. Au début, ils auraient souhaité que ce soit la collectivité qui finance la totalité du projet [soit 18 millions d’euros pour 3 500 m² à l’Hôtel-Dieu, Ndlr]. Et je vais être franc avec vous, j’ai refusé catégoriquement. Il est hors de question de faire n’importe quoi avec les finances de la ville. Ce n’est pas possible de mettre une telle somme sur la table. Là, nous avons trouvé un bon deal : deux tiers pour Eiffage, un tiers pour nous. Un partenariat équilibré entre le public et le privé qui permet à chacun de s’y retrouver.

Depuis le début, on ne vous sent pas mobilisé par ce projet…

Mais c’est faux ! Je vous l’ai dit, il fallait trouver le bon financement. Des projets, on m’en propose tous les jours. Il n’est pas acceptable pour la Ville de Lyon de tout financer. Comme il est anormal que ça soit toujours les mêmes qui soient sollicités pour mettre la main au porte-monnaie.

C’est-à-dire ?

(Léger soupir.) A Lyon, tous les gens qui ont des idées et des projets vont voir toujours les cinq mêmes personnes en pensant sûrement que "pigeon" est écrit sur leur tête. Ces gens-là, qui sont des entrepreneurs, viennent me voir pour se plaindre d’être sans arrêt harcelés.

Certes. Mais dans le cas de la Cité de la gastronomie, certains ont été tentés de bloquer le projet pour ne pas faire d’ombre au salon du Sirha organisé par GL Events, la société dirigée par Olivier Ginon…

(Il hausse les épaules.) J’ai lu ce que vous avez écrit [voir Lyon Capitale-le mensuel daté d’octobre actuellement en vente.] Pardonnez-moi, mais c’est une connerie ! Un tel labeur va au contraire être bénéfique aux organisateurs du Sirha. Et puis, ce n’est pas Olivier Ginon qui va financer tous les projets de la ville !

Pour conclure, qu’avez-vous envie de dire aux Lyonnais sur cette candidature au label Cité de la gastronomie ?

Le temps des polémiques est derrière nous. Mobilisez-vous ! Soyons tous ensemble unis pour réussir pleinement ce projet.

-------------------------

Pour en savoir plus sur la Cité de la gastronomie, les aléas de la candidature lyonnaise, les 5 autres villes concurrentes, les réactions des chefs lyonnais et découvrir le dossier de candidature de Lyon, lire nos différents articles en ligne, et le dossier spécial paru dans Lyon Capitale-le mensuel n°715 en vente en kiosques jusqu'au 25 octobre, et jusqu'à épuisement des stocks dans notre boutique en ligne.

à lire également
Mythique et antédiluvienne "capitale de la gastronomie", Lyon a encore vu des établissements ouvrir en 2018, pendant que d'autres fermés. Quels sont les chiffres pour cette année ?
4 commentaires
  1. Maxime - 6 octobre 2012

    'Ce n'est pas Olivier Giron qui va financer tous les projets de la ville !' Parce que ce n'a pas été le cas jusqu'à maintenant ? #GLEventsQuant au Sirha, rappelons que sa directrice générale n'est autre que Marie-Odile Fondeur, également Adjointe au Maire de Lyon déléguée aux ressources humaines et au commerce. Vous avez dit conflit d'intérêt ?

  2. julian - 8 octobre 2012

    Maxime Scherrer: est-ce la position des élus de Lyon Divers Droite dont vous êtes le préposé à internet? Monsieur Broliquier est-il en accord avec vos propos? Monsieur David aussi ? J'en doute fort. Tout comme, si vous sortez un peu, vous verrez une ville qui fonctionne avec différentes énergies, pas uniquement GL Event.

  3. christian - 8 octobre 2012

    ah tiens ! l'argument a fait mouche !

  4. FOurs - 18 octobre 2012

    un épisode de plus au feuilleton déjà bien fourni et rassemblé par LyonCapitale. Il y a même du suspens ! R.Brikh a même retranscrit les critiques prononcés : bien. Nous continuons de suivre…

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut