Aulas
© Eliot Lucas

Aulas et Ginon sur la voie d’un accord pour Gerland

Jean-Michel Aulas avait prévenu dans nos colonnes, il voulait assigner Olivier Ginon en justice sur le cas de Gerland. Après avoir mis sa menace à exécution, selon Les Potins d’Angèle, le président de l’OL serait sur le point de trouver un accord avec celui de GL Events.

Fin juin, Jean-Michel Aulas confiait à Lyon Capitale qu'il allait assigner Olivier Ginon en justice sur le dossier de la reprise de Gerland. Le président de l'OL reprochait à l'ancien administrateur du club d'avoir eu "connaissance d'informations confidentielles et [de les avoir utilisées] dans un cadre concurrentiel". Selon Les Potins d'Angèle de ce jeudi 15 septembre, Jean-Michel Aulas aurait bien assigné en justice Olivier Ginon et lui aurait réclamé 30 millions d'euros.

Dans un communiqué commun publié mercredi soir, l'OL et GL Events annoncent qu’“une assignation a effectivement été déposée comme un acte de procédure dans le cadre de négociations actuellement en cours entre OL Groupe et GL Events. Ces négociations sont en cours de finalisation au terme de plusieurs réunions, dont la dernière, hier soir. En toute hypothèse, ces discussions actuelles ne remettent en aucun cas en cause l’estime réciproque que nous nous portons”.

Selon une source proche des deux parties, contactée par Lyon Capitale, Olivier Ginon et Jean-Michel Aulas voudraient "trouver un accord en bonne intelligence pour que Gerland et le Parc OL ne soient pas en concurrence. Les deux veulent le rayonnement international de Lyon et une guerre aurait pu nuire à cela". À moins d'une surprise de dernière minute, la bataille entre Ginon et Aulas devrait donc se terminer prochainement.

2 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - jeu 15 Sep 16 à 20 h 53

    Excusez moi mais, une entente entre deux concurrents, ce n'est pas condamnable par la loi ça ?

  2. boby - jeu 22 Sep 16 à 16 h 18

    nul doute que le sieur Ginon manquait un peu de motivation. Après lui avoir demandé de revenir à la table des discussions, un accord devra être trouvé entre dirigeants intelligents et responsables. C'est , évidemment, la meilleure solution, pour tous . Au passage , et à l'inverse du commentaire précédent, au style twiterRIEN , bien français de base, ('veau disait CDG) , je suis très satisfait de savoir que ces deux hommes recherchent finalement l'entente. Y voir un probleme au sens de la loi est tout de même sacrément tordu et malsain !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut