38 Lyonnais veulent marcher sur Gaza

38 Lyonnais espèrent se joindre à la “marche pour la liberté de Gaza“ organisée par Code Pink, une association féministe américaine, le 31 décembre prochain, en territoire palestinien. Mais ils pourraient se retrouver bloqués à la frontière.

Dominique, Pascale, Michèle et Pierre s'envoleront entre le 26 et le 30 décembre prochain à destination de Tel-Aviv et Le Caire. Les uns espèrent entrer dans Gaza par Erez, côté israélien. Les autres espèrent franchir la frontière à Rafah, côté égyptien. Ils n'auront que quelques jours pour pénétrer en territoire palestinien occupé et rejoindre les militantes de Code Pink, présentes sur place. Les féministes américaines organisent une grande marche pour la paix le 31 décembre à Gaza. Elles ont choisi leur nom, “Code pink“, par opposition aux codes rouge et orange de Georges Bush pendant la guerre. Les militantes préparent leur marche pacifiste depuis des mois, en partenariat avec les associations palestiniennes qui militent pour la paix.

Une minorité de marcheurs français, six, essaieront d'entrer par le nord (Erez) dans la bande de Gaza entre le 26 et le 30 décembre prochain, côté israélien. Les trente-deux autres, la majorité, tenteront leur chance par le sud (Rafah), côté égyptien. Le but étant de faire fusionner les deux marches au milieu de la bande de Gaza pour montrer l'importance de la continuité territoriale en Palestine. “Côté israélien, on ne se fait aucune illusion, il n'y a aucune chance que l'on passe“, indiquait cette semaine Pierre Thivend, l'un des marcheurs lyonnais. La bande de Gaza, 4 km de large sur 40 de long est sous contrôle israélien total depuis la guerre de l'hiver dernier, victime d'un embargo dénoncé par les associations depuis un an. “On essaiera de manifester notre solidarité de part et d'autre de la frontière“ précisait Michèle Radovanovitch, membre du collectif 69 Palestine et des Femmes en noir lyonnaises. Pour espérer se faire entendre, les Français entretiennent le contact depuis des mois avec les associations pacifistes israéliennes. “Côté égyptien, on verra bien“. Des négociations seraient en cours entre les ministères des affaires étrangères français et égyptien.

Pour suivre la marche pour la liberté de Gaza sur Internet : www.urgence-gaza.com

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut