Lyon : Marco Vigano, le chef étoilé hors-norme à la Bastide de Collonges

Lyon Capitale l'avait annoncé début juillet : le chef italien Marco Vigano, une étoile Michelin  et "Grand de demain" du Gault&Millau 2019 quittait Roanne pour venir s'installer à Lyon en septembre. Il nous avait promis le 6. Il sera en fait (mais pas que) à Collonges-au-Mont-d'Or aux côtés du pape.

"Il y a trois ans, j'ai vu la vierge, c'est véridique, et elle m'a dit "viens vers moi Marco !". J'ai eu les apparitions de la vierge de Lourdes, de celle de Milan – la ville qui m'a vu naître – et après j'ai connu Lyon. C'est comme ça." Voilà comment débutait l'entretien extra sensoriel de Marco Vigano, en juillet dernier, dans Lyon Capitale.

Lire ici : Un chef étoilé hors norme arrive à Lyon

Au final, celui qu'on surnomme "le Roberto Benigni des pianos" ("C’est marrant, tout le monde me dit ça. Je bouge beaucoup, je parle beaucoup. Je suis très enthousiaste. C'est magnifique notre métier : donner du plaisir ! Je suis très excité !") s'installera à Collonges-au-Mont-d'Or, à la Bastide, comme chef des cuisines. Aux cotés du pape et de Saint-Pierre. En bords de Saône.

Dès le 28 septembre, à partir de 20h 27mn et 54 secondes ("c'est pas du tout une blague ! C’est la nouvelle lune. Je crois beaucoup aux cycles. Tu regardes la lune pour planter des plantes, pour ramasser le raisin. C’est une démarche intéressante. À la fin, la cuisine est un rituel : tu allumes le feu et tu prépares à manger.", le chef formé chez deux prestigieux 3 étoiles, Gualtiero Marchesi et Michel Troisgros, présentera une carte aux inévitables tonalités italiennes.

"Prendre les cuisines d’une maison à Collonges-au-Mont-d’Or, un nom de ville qui résonne très fortement chez moi, représente la réalisation d’un rêve. Lyon et sa région m’ont toujours attiré et la confiance que m’accordent Fabien Chalard et Julien Géliot est une chance qui va me permettre de m’exprimer ici pleinement. Je suis déjà impatient de raconter mes histoires aux clients, leur partager mon univers audacieux et enthousiasmant." a déclaré le chef.

à lire également
bugnes-2635521_960_720
Histoire de Lyon - Saucisson, praline, bugne, cardon, papillote, quenelle, andouille ou cervelle de Canuts... Lyon ne manque pas de spécialités culinaires qui ont parfois marqué l'histoire. Découvrez les origines et secrets de ces produits qui sont consommés parfois depuis plus de vingt siècles.
1 commentaire
  1. vieux caladois - 18 septembre 2019

    il semblerait que la chaleur des fourneaux fasse fondre les neurones de certains...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure

d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut