Joël Salzi des Fines Gueules et Olivier Bianchi du bouchon L’Acteur, avec les Apprentis d’Auteuil

Les Bouchons Lyonnais bichonnent les étudiants de Lyon

L'association Les Bouchons Lyonnais distribuent 200 panier-repas aux étudiants.

Manquaient plus qu'eux : les adorateurs du museau de boeuf, les thuriféraires des oreilles de cochon, les inconditionnels de la quenelle, les fous furieux du tablier de sapeur. "La générosité dans l'assiette de nos bouchons, c'est aussi la générosité du coeur" explique benoît Josserand, patron du Café du Jura et président de l'association Les Bouchons Lyonnais.

Jeudi, les Bouchons Lyonnais distribueront 200 paniers-repas aux étudiants de la résidence Benjamin Delessert (7e, Crous de Lyon).

En termes de générosité, les étudiants  découvriront dans leur petit panier : un suprême de volaille, sauce saint marcellin, riz pilaf et endive braisée, une tartelette au chocolat, une pomme, un petit pain et un jus de fruits pomme cassis de la maison Bissardon.

Bissardon, comme d'autres tels que Bail pour les endives, Pascal Gourd pour les pommes, la boulangerie Jules pour le pain, ont fourni la matière première (tout le reste, volaille, riz, chocolat offert par les Bouchons Lyonnais).

Apprentis d'Auteuil

La générosité des Bouchons Lyonnais, façon rab de crème sur le fromage blanc, c'est aussi de travailler avec Les Apprentis d'Auteuil du cours Charlemagne (2e), œuvre sociale qui se consacre à l'accueil, la formation et l'aide à l'insertion des jeunes en difficulté sociale.

Une double opération caritative donc pour les 22 de l'association des Bouchons Lyonnais véritable mémoires de la ville, voraces Gardiens du Temple, qui font la réputation de Lyon.

Lire aussi : Du rififi dans les bouchons de Lyon

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut