Le père Hugon est décédé

La quenelle a le moral en berne : le « père Hugon », du célèbre bouchon Chez Hugon est décédé hier.

C'était l'antédiluvien et inimitable patron de bouchon ; même si la patronne, en réalité, c'était sa femme, Arlette.

Le « père Hugon », lui, c'était le taulier. Bien installé au comptoir, « derrière la ligne Maginot des pots de rouge »*. À croire qu'on avait relancé la guerre des tranchées en mode « canon » le père Hugon.

Monsieur Hugon, véritable mémoire culinaire de la ville, vorace Gardien du Temple, s'est éteint, hier, à l'âge de 72 ans. Un infarctus l'a emporté au paradis du poulet aux écrevisses et du gâteau de foies de volaille.

* Bernard Frangin in Bistrots de Lyon.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut