La citrouille

La cucurbita pepo fait partie, avec le chou frisé, le quinoa ou encore l’amarante, des « super-aliments » pour son exceptionnelle richesse nutritive (fibres, vitamines, minéraux). Ventripotent rejeton de la noble famille des courges d’hiver (c’est à dire récoltées à maturité avec une écorce dure, contrairement à celles d’été, comme la courgette, cueillie avant maturité), la citrouille est consommée depuis près de 10 000 ans. Les Indiens la cultivaient pour ses graines, s’en servaient d’ustensile de cuisine, d’instrument de musique ou même de gourde. En 1492, Christophe Colomb la découvre à Cuba. Jacques Cartier, lui, les trouve dans les jardins des Iroquois, en 1535. Elle fut ensuite introduite en Europe. En 1573, le peintre maniériste Giuseppe Arcimboldo la met en valeur pour composer L’Automne. En 1671, Jean de La Fontaine en fait une fable... végétale. En 1993, les Smashing Pumkins (littéralement citrouilles éclatées) cassent la baraque avec leur album Siamese Dream. Et Walt Disney la confond avec un potiron, dans Cendrillon. Qu’importe, « quand on a faim, une citrouille vaut mieux qu’un carosse ».

La recette express par Franck Delhoum (Le Potager des Halles, 3, rue de la Martinière. Lyon 1er. 04 72 00 24 84) Couper la citrouille en cubes, saisissez-les dans du beurre ou de l’huile d’olive 4 minutes. Mettre les girolles dans une casserole couverte (beurre ou huile d’olive) jusqu’à ce qu’elles rendent de l’eau (3-4 minutes). Blanchir dans de l’eau bouillante salée les pois gourmands pendant 5 minutes. C’est prêt ! Accompagnement : viande ou poisson sur un beaujolais morgon 2006 de chez Lapierre ou un nuits-saint-georges blanc “Les Terres Blanches” 2004 de chez Bouchard.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut