Gewurtraminer Clos des Capucins 1998 "vendanges tardives"

En vendant sa cave, l'Élysée boit du petit lait

La vente d'une partie de la cave de l'Élysée a rapporté plus de 700 000 euros. Quasiment trois fois son estimation.

718 800 euros. C'est ce qu'a rapporté la vente aux enchères, les 30 et 31 mai derniers, d'1/10e de la cave de l'Élysée. Soit 2,87 fois son estimation initiale par la maison de ventes Kapandji Morchange.

"Les vins servis à la table du Président de la République ont fait l'objet d'enchères exceptionnelles, certaines estimations ayant déjà été décuplées" explique Kapandji Morhange.

Ainsi, le coffret bois Cognac L&L de 5 flacons de 20 centilitres "Assortiments des Terroirs", estimé à 150/200 euros, a été adjugé 2 375 euros.

Cognac L&L ()

1 bouteille de champagne Krug "Clos du Mesnil" de 1985, estimée à 600/800 euros s'est vendue 1500 euros.

Krug ()

1 magnum de châteauneuf-du-pape, domaine du Vieux Télégraphe, 1989, estimé entre 130 et 150 euros a trouvé preneur à plus de 937 euros.

1 château Margaux, 1er grand cru classé 1998, estimé entre 400 et 500 euros, a été vendu 2 500 euros.

6 bouteilles de montrachet grand cru, Louis Jadot, 1999, sont parties à 2 500 euros, soit 9 fois leur estimation.

La plus chère bouteille échangée l'a été à 7 625 euros. Il s'agissait d'un Petrus 1990 (estimé entre 2 200 et 2 500 euros). C'est un Chinois qui est reparti avec.

100 % des 1 200 bouteilles mises en vente ont été vendues. Toutes portent en effet la rare mention "Palais de l'Elysée", très prisée sur le marché du vin à la revente.

Palais de l'Elysée ()

Les acquéreurs sont principalement originaires de Chine, de Russie et du Qatar.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut