Philippe Pellaton, president Inter Rhone © Clement Puig

Covid, Trump : le nouveau président des vins de la vallée du Rhône en embuscade

Davantage de vins blancs et une montée en puissance des crus et des côtes-du-rhône villages : les deux axes forts du nouveau président des vins de la vallée du Rhône.

Fermetures des bars et des restaurants, difficultés d'exportation liées au Covid, surtaxe de 25 % imposée sur les vins français par Donald Trump (futur-ex président es Etats-Unis ?). C'est dans ce contexte compliqué que le très influent président de l'Interprofession des vins AOC côtes-du-rhône et de la Vallée du Rhône (31 appellations, 34 cépages), Michel Chapoutier, Monsieur 100 000 volts, a passé le sarment à Philippe Pellaton, conformément aux statuts de l’interprofession qui impose l’alternance entre représentant de la production et du négoce.

Gardois de naissance, le désormais nouveau président d'Inter Rhône - qui rassemble les professionnels de la viticulture et du négoce de la Vallée du Rhône - est président depuis 2003 de la Maison Sinnae, la plus importante structure coopérative gardoise.

Comme son prédécesseur de Tain-l'Hermitage, Philippe Pellaton poursuivra la diversification de la production, notamment vers les blancs, pour faire face à une décroissance globale de la consommation des vins rouges au profit de la fraîcheur des vins blanc.

Autre action forte de son mandat : la montée en puissance des côtes-du-rhône villages avec indication géographique (à ce jour il existe 22 dénominations) et des crus. Les communes drômoises de Mirabel-aux-Baronnies, Nyons, Piégon et Venterol pourront désormais revendiquer l'appellation
côtes-du-rhône villages Nyons pour leurs vins vinifiés en rouge uniquement, dès la récolte 2020.

 

Les vins du Rhône, c'est :

  • 3 millions d'hectolitres récoltés chaque année, soit l'équivalent de 100 piscines olympiques
  • - 75 % rouge, 15 % rosé, 10 % blanc
  • 354 millions de bouteilles commercialisées (2019)
  • Exportations pour 506,7 millions €
  • 67 628 hectares de vignobles (dont 6 000 ha certifiés bio, biodynamie ou en conversion) soit 68 000 terrains de rugby
  • 31 appellations,
  • 34 cépages
  • + de 5 000 exploitations viticoles

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut