Aslak : Sligand le viking

Voila des années qu’un roi Viking entend la même histoire lors des longues soirées d’hiver. Fatigué des rediffusions, il tue son conteur et exige que ses fils lui apportent une nouvelle aventure d’ici un an. L’un va choisir de recruter un barbare sanguinaire pour l’accompagner, l’autre va rencontrer un formidable guerrier qui ne supporte pas la vue du sang. Ensemble, ils vont embarquer sur le pire bateau de Midgard : l’Aslak, dirigé d’une main de fer par la caractérielle Brynhild.

Un scénariste fan de Doctor Who, de Douglas Adams et des Monty Pythons ne peut écrire que des bonnes choses. Accompagné de Hub, le lyonnais Fred Weytens nous livre une histoire que n’aurait pas reniée les créateurs d’Erik le Viking. Ainsi les dialogues et personnages décalés côtoient l’action épique sans que l’un prenne le pas sur l’autre. Au dessin, Emmanuel Michalak complète le trio créatif avec un trait qui correspond parfaitement à l’histoire, arrivant parfaitement à faire cohabiter l’humour omniprésent et l’action homérique qui ponctue les dernières pages de ce premier volume.

Doté d’une aura sympathique et d’une bonne humeur constante, Aslak est une excellente mise en bouche dans un univers qui est loin d’avoir livré tous ses secrets. Les dernières planches donnent l’eau à la bouche et laissent entrevoir la partie immergée d’un iceberg qu’on espère surprenant. A suivre l’année prochaine, la première partie du contrat est remplie, Aslak est une excellente lecture pour ce début d’été.

Aslak, tome 1 : l'oeil du monde de Hub, Weytens, Michalak et Drac, aux éditions Delcourt, 13€95.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut