Championnats du monde d’athlé : Darien, l’espoir des hurdlers français

Championnats du monde d’athlétisme – En l’absence de Pascal Martinot-Lagarde, Wilhem Belocian et Dimitri Bascou, les hurdlers misent sur Garfield Darien pour les championnats du monde de Londres qui débutent ce vendredi. Aux côtés de son compatriote Aurel Manga, l’athlète du Clermont Athlétisme Auvergne a toutes les chances de poursuivre une saison estivale déjà intéressante.

Avant les championnats du monde d'athlétisme 2017, Lyon Capitale fait le point sur les sportifs de la région Auvergne-Rhône-Alpes qui seront à Londres du 4 au 13 août.

Après un an d’absence suite à une blessure à la cuisse, Garfield Darien semble de retour pour de bon. Dès l’hiver dernier, le Lyonnais d’origine a entamé une saison prometteuse en obtenant les minima pour les championnats d’Europe indoor, à Belgrade (Serbie), où il a finalement terminé 4e. Un échec au pied du podium qui ne l’a pas empêché de bien démarrer la période estivale.

Dès sa première apparition sur 110 mètres haies à Montgeron en mai, Garfield Darien a claqué un joli 13’’33, déjà synonyme de qualification pour les mondiaux de Londres. Puis le chrono a continué de baisser : 13’’20 au meeting de Montreuil, 13’’22 à Turku (Finlande). Jusqu’aux 13’’09 d’Ostrava (République tchèque), record personnel et actuelle 4e meilleure performance mondiale de l’année.

La concurrence sur 110 m haies sera relevée à Londres

Histoire d’oublier la petite déconvenue de Rome, où le sprinteur de 29 ans s’est involontairement pris un coup de pointe de la part de son adversaire, ce qui l’a déséquilibré et l’a fait courir en 15’’64. Au meeting de Londres, début juillet, des imperfections au départ et sur plusieurs haies l’ont aussi repoussé à 13’’74.

Le double vice-champion d’Europe en plein air devra donc rester très vigilant pour ces championnats du monde. D’autant plus que la concurrence sera relevée. Le Jamaïcain Omar McLeod a couru en 12’’90 cette année, record personnel, meilleure performance mondiale de l’année et 5e meilleure performance de tous les temps. L’Américain Aries Merritt, actuel détenteur du record du monde de la discipline en 12’’80, sera aussi de la partie. Sans oublier Sergey Shubenkov, Ronald Levy ou encore Orlando Ortega. De quoi saliver jusqu’à la finale, le lundi 7 août.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut