Wauquiez

Wauquiez épinglé sur ses privilèges au nouveau tournoi de tennis

1 900 places de match, une loge privative et un pavillon de 20 places au tournoi de tennis Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes : l’association Canol doute que les dépenses du marché passé par Laurent Wauquiez soient justifiées par l’intérêt général.

"Tournois de tennis à Lyon : Laurent Wauquiez pas mieux que Michel Mercier !" titre l'association Contribuables actifs du lyonnais (Canol). Dans un communiqué publié le premier jour du nouveau tournoi de tennis lyonnais au parc de la Tête-d'Or, l'association annonce sa décision : demander l'annulation d'un marché de 500 000 euros passé par Laurent Wauquiez. "Sans demander l'avis des conseillers régionaux, M. Wauquiez a passé un marché de 500 000 euros pour faire la pub de la région, acheter 1 900 places de match, se réserver une loge privative et un pavillon de 20 places pour y restaurer ses amis midi et soir", écrit l'association. Des avantages qui rappellent ceux que s'était octroyés l'ex-président du conseil général, Michel Mercier, pour le Grand Prix de tennis de Lyon de 2008, pour lesquels la Canol avait obtenu gain de cause par décision de justice. En août 2010, le tribunal avait considéré que les 128 324 euros dépensés par le conseil général pour des places au Grand Prix de tennis de Lyon 2008, dont 36 en loge VIP, ne pouvaient être justifiés par l'intérêt général. Le tribunal avait souligné que le conseil général avait "gravement manqué à ses obligations d'acheteur public [en] ne procédant à aucune évaluation préalable ou analyse de ses besoins [et en] ne prévoyant pas l'affectation des places à un usage déterminé". Pour les mêmes motifs que ceux évoqués contre Michel Mercier en 2008, la Canol va de nouveau saisir le tribunal, cette fois contre le président du conseil régional, Laurent Wauquiez.

à lire également
La campagne pour l'élection métropolitaine de 2020 pourrait bien monter d'un cran ces prochains jours à Lyon. L'actuel président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld devrait lancer sa campagne le 16 octobre, "quoi qu'il arrive". 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut