tramway
© Robin Favier

OL : il manquerait 18 tramways pour l'accès au Grand Stade

Dans un rapport adressé au commissaire enquêteur chargé du dossier de l'accessibilité au Grand Stade de l'Olympique lyonnais à Décines, l'association Déplacements Citoyens torpille les plans du Sytral et des autres acteurs du dossier. Cadences sur les rails du T3, nombre de rames disponibles... tout est passé au crible. Selon les calculs de l'association anti-Grand Stade, il manquerait un nombre considérable de rames dans le parc actuel pour tenir les objectifs d'acheminement et d'évacuation de l'enceinte sportive.

C'est le 11 juillet, dernier jour de l'enquête publique concernant "l'aménagement et l'extension de la ligne T3 (…) pour faciliter la desserte du Grand Stade" que Jean Murard, président de Déplacements Citoyens, a déposé son avis sur le dossier. En 14 pages, il détaille par le menu les incohérences, les incertitudes et les dangers qui, selon lui, rendront très difficile l'accès au futur Grand Stade de l'OL à Décines par le tramway.

Les inquiétudes ne sont pas nouvelles. Acheminer plus de 7000 personnes sur le site du Montout ne se fera sans doute pas sans quelques "couacs". Dès 2011, Lyon Capitale soulignait qu'avec "l'hyper-fréquence de T3 pour desservir le Grand Stade, les trente routes adjacentes risquent la paralysie les soirs de match".

 

L'avis de l'association anti-Grand Stade ne varie pas, mais il apporte des précisions sur ce point. Avec "approximativement en moyenne un passage par minute (…) entre la Soie et le débranchement pour le stade et entre Part-Dieu Sud et la Soie", ces "cadences entraîneraient non seulement de grosses difficultés à certaines des nombreuses intersections barriérées, mais elles constitueraient un élément de fragilité majeur pour le fonctionnement de l'ensemble des services", prédit Déplacements Citoyens.

Bouchons au niveau du débranchement

Au niveau du débranchement près du stade, en cours de construction, le dossier met en lumière le risque de bouchons sur les rails. En effet, certains trams utilisent la voie Meyzieu/Part-Dieu alors que d'autres empruntent le débranchement. Conséquence : des voies seront traversées. Jean Murard a estimé le nombre de trams de passage à ces endroits de 112 par heure dans les deux sens au moment de la sortie du stade. A hauteur du débranchement, la ligne serait coupée "en moyenne une fois par minute", estime le rapport. Jolie pagaille en perspective ? Le commissaire enquêteur devra répondre à cette question.

Le Sytral ne disposerait pas d'assez de tramways

Jean Murard pointe encore d'autres incohérences qui, selon lui, existent dans le rapport d'"étude de trafic" du dossier d'enquête publique : sous-estimation des temps de parcours pour aller et revenir du stade, sous-évaluation des coûts du projet... Mais la partie la plus interpellatrice est sans doute le chapitre sur le nombre de rames de tramway nécessaires pour faire face aux besoins.

Après divers calculs, le collectif arrive à la conclusion qu'il manquerait 18 rames pour accéder au stade en heures de pointe et 34 pour le retour du stade en fin de soirée. Une conséquence logique de la sous-estimation présumée des temps de parcours sur les trajets qui mènent au stade. Le chiffre de 34 ne serait pas le plus problématique pour le Sytral, qui pourrait prélever les rames manquantes ailleurs sur le réseau (T1 et T4) grâce à la baisse des fréquences en heures creuses. C'est pour l'acheminement à Décines en heures de pointe que le compte n'y serait pas : "Il est en réalité hors de portée de 18 à 20 heures de prélever pour accéder au stade 18 rames [sur les lignes T1 et T4]. Sauf à les déshabiller délibérément pour les besoins de l'OL", assène Jean Murard. Et encore, ajoute-t-il, ce manque estimé de 18 tramways se base sur un calcul qui induit, de la part du Sytral, la levée d'une tranche conditionnelle d'un contrat passé avec Alstom. Le syndicat de transport n'a pas encore communiqué sur sa volonté ou non d'acheter 19 rames de 43 mètres (environ 300 personnes transportables), au lieu de 12 pour l'instant.

 

Le service de presse du Sytral, en pause estivale, n'a pas pu répondre à nos demandes de précisions. Les conclusions du commissaire enquêteur sont attendues pour la rentrée.

 

14 commentaires
  1. Robes Pierre - 3 août 2014

    Gouverner c'est prévoir. Bizarre, un problème qui aurait échappé lors des études d'impact, mais pas de soucis, Collomb et Aulas vont y pallier en rachetant des rames supplémentaires avec nos impôts bien entendu.

  2. yenamarre - 3 août 2014

    ...suite: Cette route (ou cette ligne de bus )a t-elle été financée par le groupe de grande distribution chez qui allez?Non.Ce magasin est t-il publique?Non. Quand vous allez au cinoche,prenez vous un métro UGC ou celui du Grand Lyon?Quand vous allez au Macdo?Chez H-M?Voir votre vielle tante?Quand vous allez au travail,est ce un bus privé qui vous y conduit? Y en a marre! Les opposant a ce stade voudraient que 'mes' impôts ne financent que 'leur' vie!!

  3. yenamarre - 3 août 2014

    @Robes Pierre Évidement que cela sera financé 'avec vos impôts' (et accessoirement,je vous le rappelle,aussi avec les miens!)Et c'est tout a fait normal! Pourquoi voudriez vous qu'il en soit autrement? Tous,absolument tous les équipement privés de la métropole,du pays,du continent et du monde entier sont desservis par des infrastructure routières ou ferroviaires publiques!! Quand vous faites 'vos' courses en hypermarché,n'y a t-il pas une route qui vous y emmène?

  4. yenamarre - 3 août 2014

    @Robes Pierre suite: Cette route (ou cette ligne de bus )a t-elle été financée par le groupe de grande distribution chez qui allez?Non.Ce magasin est t-il publique?Non. Quand vous allez au cinoche,prenez vous un métro UGC ou celui du Grand Lyon?Quand vous allez au Macdo?Chez H-M?Voir votre vielle tante?Quand vous allez au travail,est ce un bus privé qui vous y conduit? Y en a marre! Les opposant a ce stade voudraient que 'mes' impôts ne financent que 'leur' vie!!

  5. yenamarre - 3 août 2014

    Vous voulez quoi Robes-pierre? Que 'vos' impôts ne servent a dessertir que les lieux publique? Alors fermons toutes les routes,lignes de tram,bus et métro et ne laissons ouverte que celle qui mènent a la mairie,la piscine et le musée!! Grotesque!

  6. blabla0 - 3 août 2014

    l'amateurisme du sytral est incroyable:en gros ils font des travaux sans même savoir comment fonctionnera la lignede plus, on favorise les spectateurs du match en désorganisant le réseau alors que le prix de leur ticket sera le mêmedonc, CORRUPTION?

  7. franjo - 4 août 2014

    en réponse à ce 'yenamarre' dont le pseudo trahit l'énervement et donc le manque de lucidité, il faut quand même rappeler que n'importe quelle grande surface finance en effet ses accès, que les rues, bus, métro, etc ... qu'il cite, ne sont pas 'dédiés' à un seul sujet comme le sont les accès et infrastructures de transport objets de l'article.

  8. franjo - 4 août 2014

    Non, les opposants au stade ne souhaitent pas que 'vos' impôts ne financent que 'leur' vie, ils voudraient juste qu'ils ne financent pas celle de ce promoteur ! Une suggestion à yenamarre : s'il veut contribuer à l'enrichissement du dit promoteur, il peut acheter, au choix (par ordre de prix croissant) : - une action de la société propriétaire - un équipement complet au nom de son joueur préféré - un abonnement au futur stade - un joueurPS : il faudra quand même continuer à payer des impôts

  9. la vigie - 4 août 2014

    Le scandale du financement du Grand stade par l'argent public ne fait que s'amplifier. Après les terrains appartenant au Grand Lyon (c'est à dire aux contribuables lyonnais) bradés à l'OL au tiers de leur prix réel, les charges supportées par le SYTRAL, au détriment de la desserte des habitants de l'Est lyonnais, ne cessent de croître. Si au moins la desserte était assurée correctement; mais ce ne sera pas le cas. Dommage que cet article paraisse en pleines vacances. A ressortir en septembre

  10. Collombitude - 4 août 2014

    Tout à fait d'accord avec Franjo. On n’a jamais vu les routes desservant un lotissement et seulement le lotissement être payées par les collectivités. Elles font parti de la propriété privée du lotissement. Ainsi un tramway dessert uniquement le stade, propriété privée cotée en bourse, là on se rend compte des forfaitures, supercheries, tromperies, de Collomb et Rivalta. Aulas en profite, ce n’est pas lui le fautif, mais bien nos politicards… socialistes, histoire de faire honneur au PS !

  11. Robes Pierre - 4 août 2014

    je suis satisfait de lire les commentaires lucides qui abondent dans mon sens, je ne conteste pas la route desservant ce stade, c'est le stade et les couts retombant sur la collectivité , que l'on a 'omis' de faire figurer au bilan comptable.Quant aux arguments type grands magasins, ceux_ci paient largement des impôts, les raccordements des chaussées et c'est sans compter les emplois créés, je ne cite que pour le fun les énormes bouchons les soirs de match et la vie des riverains .

  12. franjo - 4 août 2014

    si on avait pas encore compris qu'aulas nous prend vraiment pour des c.ons, il suffit de consulter le graphique concernant les modes de transport utilisés à la sortie du stade : 1700 spectateurs viendront ... en vélo !!! A moins que ce soit en roller !!! A t'on déjà vu des supporters de foot venir au stade en vélo ??? Dire que des 'responsables' politiques ont gobé ça ...

  13. trafic - 5 août 2014

    Helas, M.Murard ne pas qu'une fois à son terminus, la rame n'est pas jetée et retourne sur le réseau ! Le dossier donne pour PartDieu et La Soie 6000 voyageurs en 2 heures à l'aller. Les rames contiennent 300 personnes donc 20 passages de train en 2 heures soit 10 en 1 heure. Avec les temps de parcours, cela nécessite 7 rames. Idem pour Meyzieu et 7000 personnes, il faut 4 rames. Donc, l'aller se fait avec 11 rames, lesquelles sont annoncées comme disponibles. CQFD. Opposants ou affabulateurs?

  14. pierre.lizotte - 25 août 2014

    Faudrait m'expliquer comment les opposants font pour trouver des temps de parcours plus élevés que ceux actuellement relevés : il faut actuellement 26 minutes pour parcourir toute la ligne T3 (cf. le calculateur d'itinéraires sur le site internet des TCL), alors que le tramway s'arrête à tous les arrêts. Alors comment ce dernier peut-il mettre 27 minutes pour un trajet direct (sans arrêt, puisque c'est ainsi que seront assurés les liaisons) entre Grand Stade et Part Dieu ?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut