Philippe Meunier
Philippe Meunier.

Activité de votre député : questions et frasques de Meunier

SÉRIE : Cet été, Lyon Capitale s’est intéressé aux députés du Rhône. Activité, dépenses, petites histoires, coups d’éclats et déconvenues. Qui est vraiment le député de votre circonscription et que fait-il pendant l’année au palais Bourbon et en dehors ? Découvrez chaque jour un élément de réponse dans notre série dédiée. Aujourd'hui, focus sur Philippe Meunier, député UMP de la 13e circonscription du Rhône.

Philippe Meunier © DR

Philippe Meunier.

Philippe Meunier (UMP), 13e circonscription du Rhône

activité de Philippe Meunier ()

Qui est Philippe Meunier ? Sur le plan politique, le député UMP de la 13e circonscription du Rhône. Farouche opposant à la politique du Gouvernement, il a multiplié les interventions depuis sa réélection en 2012 : 413 en séances publiques. Mais il excelle surtout - et c'est aussi l'art de son équipe d’assistants parlementaires- dans l’exercice de la profusion de questions. Il en a asséné 813 aux différents ministères en deux ans. Parlementaire décomplexé de la droite populaire, Philippe Meunier a trouvé dans la sécurité, l’armée et la défense des sujets de prédilection.

Auteur d’une proposition de loi visant à instaurer une journée de civisme, il est également porteur d’un texte pour déchoir de la nationalité française tout individu "portant les armes contre les forces armées et de police", sauf "si la déchéance à pour résultat de le rendre apatride".

Philippe Meunier est aussi rapporteur sur un projet de retrait militaire d’Afghanistan ainsi que sur un accord bilatéral de coopération dans le domaine de la défense entre la France et la Serbie.

Il s’est, dans une autre mesure, distingué au sein de son groupe parlementaire pour avoir voté contre le Pacte budgétaire européen en 2012 et lors du Traité de Lisbonne de 2008.

"Reding dégage !"

Philippe Meunier s’est fait une spécialité d’envoyer aux rédactions des déclarations aussi brèves qu’incisives. Sorte "d’haïku- communiqués", souvent directs, parfois provocateurs. En juillet 2013, en réaction à l’installation de 500 caravanes de gens du voyage sur une commune de sa circonscription, Philippe Meunier avait évoqué "un mode de vie qui n’a plus sa place au XXIe siècle". En septembre dernier, suite aux critiques du commissaire européen, Vivianne Reding sur la gestion française du dossier Roms, Philippe Meunier s’était fendu d’une brève déclaration intitulée "Reding, dégage !". Plus récemment, lors de la dernière Coupe du monde de foot, il "invitait" les "Algériens à 'supporter' leur équipe dans les rues d’Alger".

Ballerine, torture en Algérie et FN

Coutumier des coups de gueule, le député de la 13e circonscription tente aussi les coups d’éclat. Lors des débats parlementaires autour du mariage pour tous, Philippe Meunier appartenait à la troupe des députés UMP, chargée de s’opposer au texte. Lorsqu’il prend la parole à l’Assemblée, le 18 avril 2013, brandissant une ballerine, comme symbole de la violence des forces de l’ordre contre les anti-mariages pour tous, Philippe Meunier est en pointe dans le combat qui l’oppose au Gouvernement. "J’ai tous les défauts, blanc, marié, chasseur, motard et contre le mariage gay", avait-il à l’époque ironisé dans un entretien à Lyon Capitale.

Prolixe sur Twitter pour griffer Cécile Duflot, il est aussi “borderline” sur d’autres sujets comme lorsqu’il présente ses vœux illustrés d’une photo du colonel Bigeard, ce fameux militaire qui justifiait l’utilisation de la torture en Algérie comme "un mal nécessaire". En 2012, il estimait que le FN et l’UMP pouvaient "se rejoindre, sur la défense de notre identité et de nos modes de vie". "Il y a une proximité avec eux sur les attentes et les souhaits", affirmait-il, jugeant toutefois que les deux ADN n’étaient "pas compatibles".

>>> Qu'a fait Philippe Meunier de sa réserve parlementaire ? La réponse ici.

Faire défiler vers le haut