'Wauquiez c'est le pire du pire", le tacle de Thierry Mandon

Le secrétaire d'Etat en charge de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a attaqué le nouveau président de la région Auvergne-Rhône-Alpes sur la question du cumul des mandats.

Une bonne dose de mauvaise foi, quelques pointes d'argumentation et une pincée de populisme... Tout y est ! Le secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et à la Recherche et ex-lyonnais, Thierry Mandon, a glissé un tacle en bonne et due forme à Laurent Wauquiez vendredi sur La Chaîne parlementaire (LCP). Il y a critiqué, à raison, le nombre impressionnant de mandats que cumule le nouvel homme fort de la Région.

"Chapeau d'âne" pour Wauquiez

Après avoir tiré son chapeau à Valérie Pécresse et Xavier Bertrand, qui ont tous deux renoncé à leurs fonctions précédentes pour se consacrer à leur région, Thierry Mandon a clos son anaphore par une charge contre Laurent Wauquiez. "Chapeau d'âne. C'est le pire du pire. Il est soit disant le plus jeune élu politique, c'est le plus vieux des politiques français", lâche celui qui était élève du lycée Antoine de Saint-Éxupéry, à la Croix-Rousse.

"Président de région, député, maire et en plus dans la semaine, comme si cela ne suffisait pas, il est maintenant numéro deux des Républicains. C'est Superman !", poursuit Mandon, dont la mémoire omet de lui rappeler que de Carole Delga à Jean-Yves Le Drian, son camp non plus n'est pas exempt de tout reproche à ce niveau.

Le Superman du Puy-en-Velay

Qu'à cela ne tienne, la machine est lancée, et Mandon poursuit. "On se demande pourquoi on fait encore des élections dans sa région, il suffirait de dire : ‘Nous, on veut Wauquiez' pour que tous les problèmes soient réglés", raille le secrétaire d'Etat."Vraiment de la vieille politique" au goût du secrétaire d'Etat.

Mais on comprend la stupeur de Thierry Mandon. Sa cape rouge vissée sur le dos depuis le début de la campagne régionale, il faut bien reconnaître à Laurent Wauquiez des super-pouvoirs électoralistes pour glaner autant de mandats. Reste à voir s'il peut s'en servir aussi efficacement pour honorer les engagements pris envers ses administrés.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut