Roybon
@PHILIPPE DESMAZES / AFP

La FRAPNA persiste et signe sur Center Parc

L’association rhônalpine de défense de l’environnement explique les raisons de son action en justice et lance un appel aux dons.

La Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (Frapna) a déposé une des quatre requêtes auprès du tribunal administratif de Grenoble pour arrêter les travaux de construction du Center Parc de Roybon, dans la forêt de Chambaran.

Le projet est décrit ironiquement, dans un communiqué de l'association, comme “naturellement destructeur”. L'association explique les raisons qui ont motivé cette action en justice.

La Frapna insiste sur les risques environnementaux, notamment “de crues et d’érosion dus aux aménagements hydrauliques”. L'association conteste la légitimité du projet, arguant que “sur les 727 observations de citoyens recueillies lors de l’enquête publique, 60 % étaient défavorables au projet”.

Dans son communiqué, la Frapna juge en outre que les contreparties pour le territoire sont insuffisantes, en interrogeant ironiquement : “Tout cela pour quoi ? Pour des promesses d'emplois précaires ?”

La Frapna a lancé, ce jeudi, un appel aux dons pour la soutenir dans ses procédures juridiques.

à lire également
1 commentaire
  1. Collombitude - 19 décembre 2014

    Comme d'habitude, la propagande officielle, met en avant les créations d'emplois, par les temps qui courent, comment s'opposer à un projet qui crée des emplois, ceux qui s'opposent sont bien inconséquents. Eh bien, non, il faut dénoncer ces politicards qui agissent pour leurs copains de l'oligarchie ploutocratique locale en niant les beaux discours sur l'écologie( pacte écologique, grenelle..) et en cachant leur principale motivation: leur fric

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut