Affrontements avec les forces de l'ordre place Guichard


Par Mathilde Régis
Publié le 17/03/2016  à 16:14
2 réactions

Suite à la manifestation contre la loi El Khomri de cet après-midi, des affrontements ont éclaté entre une cinquantaine de personne et les forces de police. La première sommation à la dispersion a été lancé par les CRS. La tension est palpable. 

Photo d'illustration Police © Tim Douet
© Tim Douet

La situation a commencé à se tendre aux alentours de la place Guichard et de la Bourse du travail. Un groupe d'une cinquantaine de personnes jette des projectiles sur les policiers qui ripostent avec des gaz lacrymogènes. L'hélicoptère de la police a été mobilisé et survole actuellement la place. Sur les réseaux sociaux, un internaute indique que la première sommation a la dispersion a été lancée de façon presque inaudible. 

  • Actuellement 5 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Note : 5/5 (1 note(s) attribuée(s))

Merci d'avoir participé !

Vous avez déjà noté cette page, vous ne pouvez la noter qu'une fois !

Votre note a été changée, merci de votre participation !

Partagez cet article :   Twitter Facebook Google Plus email

à lire également
manifestationaffrontementpolice

Vos réactions
2 commentaires

Je ne comprend pas pourquoi à chaque manifestation (quelque qu'elle soit) il y a du grabuge. Comment voulez vous avoir envie de manifester dans de telles conditions.
Ce qui est marrant c'est que certaines manifestations sont interdites alors que d'autres sont autorisées, et ce ne sont pas les moins violentes.
Certains jeunes sont contre la police, je sais que la police n'est pas parfaite, mais bon ce sont des hommes ou femmes qui obéissent aux ordres.
Certains jeunes ne sont pas parfais non plus !!!!

Signaler un abus | le 17/03/2016  à 18:03 | Posté par  Marine  

Marine : avec vous c'est plus belle la vie ( à mourir de rire)

Signaler un abus | le 19/03/2016  à 10:34 | Posté par  Kasneh  

Il n'est pas possible de poster des commentaires au-delà de 60 jours après la publication de l'article.