tinder

Tinder et Grindr dangereux pour la reine d'Angleterre ?

Les applications Grindr et Tinder, qui permettent de faire des rencontres géolocalisées, sont aujourd'hui dans le viseur du service de sécurité de la reine d'Angleterre.

La reine d'Angleterre est-elle en danger à cause de Grindr ou Tinder ? C'est ce que pense son service de sécurité. Les applications permettant de trouver des personnes disponibles autour de soi encourageraient certains membres du personnel de la reine à recevoir des invités "non vérifiés" dans leur logement de fonction. Selon une source du Daily Mail : "Il y a un sérieux problème de sécurités en ce qui concerne Buckingham Palace et les membres du staff qui utilisent les applications comme Tinder. […] C'est un cauchemar en matière de sécurité". Concrètement, ces invités "non vérifiés", rencontrés via les applications, sont considérés comme le "talon d’Achille" du système. Leur présence pourrait mettre en danger la reine d'Angleterre en personne. Contacté par le Daily Mail, un représentant de Buckingham Palace a refusé de commenter l'information et a rejeté l'idée qu'il y ait un lien entre les applications de rencontres et les risques de sécurité.

à lire également
Dans un message posté sur les réseaux sociaux, les gendarmes du Rhône avertissent sur les risques du Bird Box challenge. Inspirée d'un film de Netflix, cette pratique consiste à se bander les yeux et réaliser des actions. Aucun incident n'a été recensé sur Lyon ou dans le Rhône pour l'instant.
Faire défiler vers le haut