Test d'Angry Birds Space, sur iPhone, iPad et Android : billard spatial

Les oiseaux en colère sont de retour dans un quatrième épisode spatial. Après s'être reposé sur ses acquis, l'éditeur Rovio a choisi de révolutionner son jeu pour le rendre plus technique et stratégique : place à la magie de l’apesanteur et de la gravité.

A l'origine, la mécanique d'Angry Birds est simple : à l'aide d'oiseaux dotés de pouvoirs divers et variés, il faut détruire des cochons cleptomanes dans un décor parsemé d'obstacles. Facile à prendre en main, difficile à maîtriser, le jeu s'est immédiatement imposé comme le best-seller des Smartphones et tablettes tactiles. Après trois épisodes plus ou moins proches, l'éditeur Rovio a choisi de revoir sa copie pour rendre son jeu encore plus addictif.

Fly me to the moon

Adieu la terre ferme, place au vide spatial et aux planètes. Les bases restent les mêmes, il faudra toujours propulser différents oiseaux sur des cochons. Néanmoins, la suite fait toute la différence. Ces derniers ont élu domicile sur des astéroïdes, planètes ou naviguent dans l'espace protégés par des bulles. La gravité, l'apesanteur et la physique prennent alors toute leur importance.

Billard spatial

Dans le vide, les Angry birds volent normalement, tandis qu'ils sont attirés par le sol à proximité des planètes. Pour compliquer ou faciliter la tâche, des objets sont éparpillés dans l'espace et peuvent être projetés par les oiseaux ou leurs explosions. Enfin, il est parfaitement possible de trouver un moyen de pousser un cochon vers un champ de gravité pour le voir aller s’écraser sur la terre ferme.

Avec toutes ces nouveautés, Angry Birds Space se transforme régulièrement en billard spatial où il est important de bien lancer son oiseau au bon endroit pour déclencher un enchaînement hypnotisant. Après des premiers niveaux faciles qui se dévorent rapidement, la suite se corse et oblige à réfléchir quelques instants pour être le plus efficace. Les amateurs de record auront donc du travail pour trouver la solution rapportant le maximum de points. Heureusement pour les aider, que ce soit sur tablette ou Smartphone, la maniabilité demeure toujours aussi parfaite, permettant à chacun de comprendre le système en une fraction de seconde.

Sublimé par l'écran du nouvel iPad

Simple et beau à sa manière, le jeu est sublimé sur le nouvel iPad d'Apple. Adapté à la résolution inédite de la dernière tablette du moment, il bénéfice de graphisme particulièrement fin qui flattent parfois la rétine. Au final, ses 60 premiers niveaux se terminent en deux bonnes heures, tandis qu’il en faudra plusieurs dizaines pour obtenir les meilleurs scores. Une trentaine de stage supplémentaires permettront aux fans de puzzle de résoudre des tableaux encore plus difficiles.

Angry Birds Space offrira un challenge corsé à tous les amateurs du genre. Des mises à jour régulières et gratuites arriveront dans l'année, faisant un peu plus d'Angry Birds Space un excellent investissement doté d'un rapport qualité prix imbattable. Les changements opérés apportent un véritable renouveau à la saga tout en la rendant plus stratégique et cérébrale. Attention cependant à la frustration lors d'un échec : contrairement à l'espace, dans le métro, tout le monde vous entendra crier.

Angry Birds Space, 0,79 euros sur iPhone, 2,39 euros sur iPad, gratuit sur Android

à lire également
Un débat sur l'intelligence artificielle et les technologies était organisé ce mercredi à l'université Lyon 3 par l’European Lab, dans le cadre des Nuits sonores. Compte rendu.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut