Quais du polar noir de monde !

Le QG du festival, le palais de Bondy, était bondé et les conférences ou débats souvent pleins à craquer. La librairie n'a pas désempli, les frères Papet, flic et voyou, dédicaçant trois cents bouquins le seul samedi ! Le cinéaste Claude Chabrol, parrain de cette édition, s'est particulièrement investi, interviewant par exemple avec flamme son auteur fétiche, l'italien Andréa Pinckett. Dimanche soir, le prix des lecteurs de Quais du polar a été remis au Lyonnais François Boulay, 70 ans, pour son troisième roman, Traces (Editions Serpent noir).

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut