Orange lance la 4G à Lyon : les antennes sont allumées, le forfait pro disponible

Des anciens, il n’en manquait plus qu’un. Après SFR et Bouygues Telecom, Orange lance enfin la téléphonie de quatrième génération à Lyon (4G). L’opérateur annonce un débit théorique de 150 mégabits seconde, tandis que les entreprises pourront souscrire à un forfait dédié à 79 euros HT. Le lancement grand public est prévu, pour sa part, en février 2013.

MàJ : Plus de 80 antennes sont allumées, les professionnels peuvent s'abonner au forfait 4G dès à présent.

Difficile de lutter face à Free Mobile sans vampiriser ses propres offres avec engagement. Pour faire la différence, les trois opérateurs historiques misent sur la téléphonie de quatrième génération (4G). Les premiers mobiles compatibles commencent à arriver sur le marché français, permettant le lancement des offres commerciales. Après SFR et Bouygues Telecom qui testent la 4G à Lyon depuis plusieurs mois, c’est au tour d’Orange de leur emboiter le pas. L’opérateur se distingue en ciblant, pour l’instant, les professionnels. Dès maintenant, les entreprises peuvent souscrire un abonnement 4G chez l’opérateur, au tarif de 79 euros HT avec 15 Go de Fair Use. L’unique forfait sera proposé avec une tablette tactile Samsung ou bien un Domino 4G permettant de se connecter en Wifi dessus. Le grand public devra attendre février 2013.

Un réseau déjà allumé, des débits à confirmer

Pour l’instant, Orange a branché un peu plus de 80 antennes 4G sur Lyon. Ces dernières n’émettent qu’en 2600 Mhz, une fréquence qui a parfois du mal à donner de bons résultats en intérieur. La 4G utilise également la bande des 800 Mhz, non utilisée par Orange pour le moment. En effet, la fréquence pose problème, puisqu’elle pourrait perturber la télévision numérique terrestre.

Par ailleurs, Orange annonce un débit théorique 150 mégabits par seconde en téléchargement. Les débits constatés se situent autour de 100 mégabits par seconde. En ce qui concerne le débit montant, Orange affirme qu'il se situe entre 5 et 6 mégabits par seconde tandis que le temps de latence est à 40 ms. Dans tous les cas, ces données devront être confirmées.

Des promesses à confirmer

Difficile de juger de la réalité des promesses. Comme pour SFR et Bouygues Telecom, les utilisateurs des réseaux sont encore trop peu nombreux. Ainsi les tests effectués jusqu’à présent s’apparentent à conduire une voiture de sport, seul sur une ligne droite déserte. Les vrais débits de la 4G seront véritablement connus après les différents lancements commerciaux et un nombre d’abonnés suffisamment important connecté sur les antennes. D’ici là, tout n’est que supposition à confirmer.

Aucune annonce tarifaire pour le grand public

Le grand public devra attendre. Alors que la 4G débute à partir de 49,99 euros chez SFR (Faire use minuscule de 2 Go), Orange n’a pas encore dévoilé ses prix. Il faudra patienter jusqu'à février 2013 pour connaitre les abonnements en détails. De même, l’opérateur n’indique pas quel sera le Fair Use mensuel pour le grand public. Comme nous l’indiquions déjà dans notre test du réseau 4G de SFR, à Lyon, il nous a seulement fallu 10 minutes pour atteindre le palier de 2 Go. Dès lors, les opérateurs vont devoir augmenter sensiblement les limites, s’ils veulent être véritablement crédibles.

La 4G pour les professionnels

En ciblant en priorité les professionnels, Orange soulève malgré lui une question primordiale : le grand public a-t-il véritablement besoin de la 4G ? Les débits élevés sont intéressants pour les entreprises, mais semblent disproportionnés pour un grand nombre d’utilisateurs. Par ailleurs, la mémoire des téléphones fait désormais office de goulot d’étranglement, parfois incapable d’écrire des données aussi rapidement qu’elle n’en reçoit. En attendant de trouver les usages pour tous, la 4G risque de ne pas faire la différence. Les prix devraient donc continuer d’attirer l’attention, surtout en temps de crise.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut