Le Bon Coin envahi par les produits de chez Virgin Megastore

Conséquence logique du cassage des prix dans les Virgin Megastores de France, de nombreux produits achetés dans les magasins se retrouvent désormais en vente sur le site Internet leboncoin.fr, ainsi que sur des plateformes comme eBay. Retour sur cette économie parallèle qui explose lors de chaque liquidation.

Lire aussi :

Virgin arrête les soldes, des magasins bientôt fermés ?

Virgin Megastore : retour sur trois jours surréalistes

Vend iPad 4 Rétina 32Go Wi-Fi noir dans son emballage d’origine au prix de 550€ (valeur dans le commerce 609€). Cause : achat réalisé lors des soldes Virgin le 13/05/2013”, “Pack PLAYSTATION 3 (500 Go) Edition spéciale “God Of War Ascension”, NEUVE et EMBALLÉE. […] Acheté le Lundi 13 Mai à Virgin, GARANTI 1 AN CONSTRUCTEUR. Prix non négociable, valeur en magasin : 309€ (soit 59€ d’économie).

Depuis lundi et la liquidation des stocks dans les Virgin Megastores de France, les petites annonces de ce genre ont envahi le site leboncoin.fr ainsi que les plateformes comme eBay. De nombreux clients présents dès l’ouverture des portes ont rapidement remis en vente les produits achetés, faisant au passage quelques bénéfices. Les photos de ces annonces sont sans équivoque : les emballages portent toujours l’étiquette de prix estampillée “Virgin”.

Certains jouent la carte de l’honnêteté en révélant l’origine du bien, d’autres préfèrent le silence. Les produits sont soigneusement choisis et permettent de se réserver une marge confortable : tablette iPad ou Android, console de jeu Xbox 360, Playstation 3, jeux vidéo, casque audio ou enceinte nomade. Peu de CD et de films, qui ne sont pas assez intéressants. Interrogé par Lyon Capitale, lundi, au Virgin Megastore de Lyon, un de ces revendeurs s’explique : “Je prends uniquement des produits qui valent plusieurs centaines d’euros, comme les iPad. J’arrive à me faire entre 100 et 200 euros de marge par objet.”

TouchPad, Game, maintenant Virgin : bientôt Phone House ?

Pour certains, c’est devenu une habitude. Ils guettent les magasins qui cassent les prix avant de fermer, ou les produits bientôt retirés du marché au tarif sacrifié. En 2011, des consommateurs n’ont pas hésité à en venir aux mains lorsque HP décida de vendre sa tablette tactile TouchPad à 99 euros. Les appareils se retrouvaient alors rapidement sur les sites de petites annonces, au double de leur prix.

Début 2013, c’est le tour des magasins Game d’être le théâtre de ces razzias. L’enseigne proposait les jeux vidéo à -70 %, les consoles à -40 %. À cette époque, l’un des anciens vendeurs confiait : “Dès l’ouverture, nous avons reçu des clients avec des sacs plastiques qu’ils chargeaient de jeux et de consoles. Ils allaient les revendre directement chez nos concurrents ou dans les boutiques d’occasion qui payent en liquide.” Les revendeurs attendent déjà la prochaine enseigne qui disparaîtra. Phone House est parmi les premiers sur leur liste.

302 euros de marge avec un iPad 64 Gb

Régulièrement, les bons plans s’échangent sur les forums et sites Internet. Les gains peuvent être intéressants : entre 10 et 100 % du prix d’achat. Ainsi, un iPad 64 Gb vendu à 285 euros chez Virgin (pour les détenteurs de la carte de fidélité) est proposé autour de 550 euros sur un site comme leboncoin.fr. Bilan de l’opération : 265 euros pour le revendeur, une économie de 164 euros pour l’acheteur (le produit est à 714 euros chez Apple). Pas étonnant que la tablette d’Apple fut aussi recherchée lundi matin lors de l’ouverture des Virgin. Pour leur part, les consoles permettent de faire environ 50 euros de marge à la revente, voire plus si elles sont accompagnées de jeux.

De particulier à particulier… et la loi

Reste une question de taille : de telles opérations sont-elles légales ? Tout dépend de la régularité des ventes. Ainsi selon l’article L.121-1 du Code du commerce, sont commerçants ceux qui exercent des actes de commerce et en font leur profession habituelle”. Sur une page dédiée à la question, le site Priceminister explique qu’un vendeur pourra être qualifié de vendeur professionnel s’il a l’intention d’avoir une activité professionnelle qui se détermine, par exemple, par le fait de mettre en place un système organisé de vente à distance (utilisation de moyens professionnels pour expédier les produits vendus, aménagement de locaux dédiés…) et par le fait d’acheter des biens dans l’unique but de les revendre. Il n’existe pas dans les textes de seuil officiel (en nombre de ventes ou en euros) au-delà duquel l’activité de vente est automatiquement considérée comme relevant de l’activité commerciale”. Le site conseille cependant à ceux qui vendent régulièrement d’opter pour le statut d’autoentrepreneur.

Trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende

Pour eBay, “sont professionnels” : ceux qui revendent des objets achetés, des objets créés par les vendeurs, la revente d’un grand nombre d’objets, d’objets neufs n’étant pas achetés pour un usage personnel… Les revendeurs qui ont l’habitude de profiter des liquidations ont donc peu de chance d’être inquiétés tant que cela reste rare et en petite quantité.

À défaut d’être explicite sur le volume des ventes, la loi est claire en cas d’abus. Une telle entreprise peut s’apparenter à du travail dissimulé (L.342-10 du Code du commerce), puni jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende, ainsi qu’un rappel d’éventuelles cotisationset taxe dues.

Certains internautes, outrés de voir de telles opérations, n’hésitent pas à noyer les revendeurs sous les spams ou à leur proposer un achat avant de leur poser un lapin. D’autres, plus offensifs, postent de fausses annonces avec des prix plus bas pour “casser le marché”. Une incompréhension demeure : pourquoi les boutiques Virgin n’ont-elles pas décidé de limiter les achats à un seul produit du même type par client ? En pleine crise, l’enseigne a certainement d’autres problèmes à gérer.

Lire aussi :

Virgin Megastore : retour sur trois jours surréalistes

Virgin arrête les soldes, des magasins bientôt fermés ?

Virgin Megastore de Lyon : les rayons vides à 10h30

Virgin Megastore de Lyon : lendemain d’apocalypse

50 % de réduction dans les magasins Virgin Megastore

3 commentaires
  1. mimiann - 16 mai 2013

    le bon coin est devenu envahi par toute sorte de marque.

  2. lauram - 8 juillet 2013

    On constate qu'il y a de plus en plus d'annonces insolites qui circulent sur le site leboncoin. Ce site en répertorie quelques unes : http://www.actuducoin.fr/

  3. lauram - 8 juillet 2013

    Après virgin, pensez-vous que la fnac et darty subiront le même sort ? On verra peut être prochainement une inondation de produits de ces boutiques sur le bon coin...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut