Z nation

La série Z Nation meilleure que The Walking Dead ?

Les zombies sont désormais partout et il est impossible de lutter contre l'invasion. La chaîne de télévision américaine Syfy a décidé de lancer sa propre série avec des Zombies : Z Nation.

On ne change pas une recette qui marche : les zombies ont encore envahi le monde. Un petit groupe va tenter de survivre au milieu de l'enfer. Dans Z Nation, ils vont devoir escorter un prisonnier immunisé contre le virus jusqu'en Californie.

Ce programme destiné à la chaîne Syfy est produit par The Asylum. Le studio est bien connu pour ses mockbusters, une sorte d'ersatz de blockbusters célèbres, destinés au marché de la vidéo. Entre les mains de The Asylum, Transformers devient ainsi Transmorphers. Le studio a gagné en popularité en lançant les téléfilms Sharknado où des tornades composées de requins attaquent les États-Unis. Dans ce contexte, on pouvait penser que Z Nation allait être une version nanardesque de The Walking Dead : il n'en est rien.

Des inspirations bis

A la grande surprise de tous, Z Nation est effectivement une série fauchée, mais elle n'est pas aussi nulle que prévue. Alors que The Walking Dead lorgne plus du côté des zombies de George Romero, Z Nation s'inspire davantage des vieux films bis italien de Lucio Fulci ou des jeux vidéo Left 4 Dead, Dead Rising et Dead Island. Ici, les zombies courent, se font massacrer à la chaîne et le ton reste léger. Le manque de budget n'empêche pas Z Nation de proposer des idées sympathiques dont nous ne dirons rien pour ne pas gâcher la surprise.

Mal filmé, mal joué, mais bien

La réalisation n'est pas inspirée, la photographie non plus et les acteurs jouent mal. Pourtant, Z Nation fonctionne bien en terme de divertissement décérébré, idéal pour se détendre. La série en devient presque plus agréable qu'un Walking Dead où le jeu du casting frise parfois le ridicule (pour s'en convaincre, il suffit de regarder cette vidéo tirée de la saison 3, attention spoilers). Z Nation n'a aucune prétention si ce n'est de faire passer le temps. Bilan après un premier épisode : il remplit parfaitement ce rôle.

Une série fun

Rien n'est parfait, certaines scènes sentent bon le nanar, mais d'un autre côté le final surprend déjà, rappelant que personne ne sera en sécurité dans la série et peut mourir d'un moment à l'autre. The Walking Dead n'est jamais parvenu à rivaliser avec le comics dont il est adapté et se prend un peu trop au sérieux. En plaçant la barre bien moins haut, Z Nation ne déçoit pas et s'impose comme la surprise sur laquelle personne n'aurait misé. À voir si le rythme continue de tenir et que le manque de budget ne se fait pas trop ressentir. Z Nation pourrait bien devenir la référence des séries de zombies funs où il se passe toujours quelques choses à l'écran, bref l'antithèse de The Walking Dead.

à lire également
Manufacture des tabacs 1
Pour sa 2e édition, la "Nuit du droit" de l'Université Lyon 3 accueillera les acteurs de la série britannique The end of the fucking world, le 4 octobre prochain à la Manufacture des Tabacs.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut