Galaxy Round, LG G-Flex : quels usages pour l'écran flexible

L'année 2014 sera-t-elle celle des écrans flexibles et incurvés ? L'agence Bloomberg indique qu'Apple pourrait sortir des iPhone équipés d'une telle technologie tandis que Samsung et LG commercialiseront respectivement les modèles Galaxy Round et G-Flex. Mais voilà, à quoi cela pourrait-il bien servir ?

Dans un monde du mobile qui peine à trouver de nouvelles innovations de rupture, les écrans flexibles seront-ils le nouveau Graal ? Le changement sera en tout cas visible puisque le design des smartphones ainsi équipés s'en retrouvera forcément métamorphosé. Pour s'en convaincre, il suffit d'observer le Galaxy Round de Samsung ou le LG G-Flex, tous les deux équipés d'écran flexible et dont les formes sont toutes en courbes. Les deux constructeurs maîtrisent aujourd'hui la technologie de fabrication, reste désormais à inventer les usages.

Des débuts "gadgets"

Certains seront strictement basiques. À l'image des vieux combinés de téléphone au design incurvé, ces mobiles pourront potentiellement mieux épouser la forme de nos visages et rapprocher le micro de la bouche. Ils tiendront également mieux dans la main tandis que les constructeurs affirment que le flexible apportera plus d'intimité. L'écran étant incurvé vers son propriétaire, il empêche les voisins de jeter un coup d’œil dessus. Par ailleurs, sans marquer une rupture radicale, les smartphones incurvés laissent la porte ouverte à de nouveaux gestes. Il suffit de voir la vidéo de présentation du Samsung Round en bas de cet article pour s'en convaincre. En faisant basculer le mobile, des informations s'affichent à l'écran. Dès lors, on peut imaginer qu'un mouvement de balançoire permettra de changer de morceau de musique ou actualiser sa position géographique. Enfin, les écrans flexibles apporteraient plus d'immersion, projetant l'utilisateur dans l'image. Autant l'argument fonctionne sur un écran géant de télévision, pour un mobile de 5,7 pouces, l'intérêt est discutable.

Moins de reflet et plus solide

Paradoxalement, les écrans incurvés pourraient faire gagner un peu d'autonomie au mobile pour plusieurs raisons. Dans un premier temps, leur forme les rendrait moins sensibles aux reflets évitant à leur propriétaire de pousser sur la luminosité en extérieur. Conséquence logique, la batterie est moins sollicitée. Mieux encore pour les maladroits, la technologie flexible supprime la couche de verre sur l'écran pour la remplacer par un substrat de plastique plus fin. Ce dernier évite également les reflets, mais surtout est bien moins fragile. Les mobiles encaisseraient alors mieux les chocs, histoire de ne plus se retrouver avec un écran brisé à la moindre chute.

Des écrans pliables pour de nouveaux produits

Construire simplement des téléphones courbés n'est que la partie visible de l'immense iceberg des écrans flexibles. L'innovation permettrait un renouveau des téléphones à clapet ou les deux parties seraient composées du même écran. Une fois plié, le précieux est protégé pour un encombrement réduit. L'idée pourrait être également appliquée aux tablettes qui prendraient alors la forme de livre sans aucune charnière apparente. Enfin, la technologie des écrans souples prendra tout son sens avec les objets intelligents à porter sur soi comme les montres. Aujourd'hui, la smartwatch Samsung Gear est grosse, disgracieuse et peu pratique, demain rien n'empêchera un nouveau modèle d'avoir un écran et un bracelet qui ne feront qu'un, épousant parfaitement la forme du poignet. Un tel futur ne sera possible qu'avec l’avènement des batteries flexibles, autre chantier d'avenir. Le monde de demain sera en tout cas souple !

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut