Black Friday : pourquoi ça ne marche pas en France ?

Ceux qui ont vu des vidéos où des Américains se bousculent pour rentrer dans les centres commerciaux connaissent sans doute le Black Friday. Le lendemain de Thanksgiving (4e jeudi de novembre), les magasins cassent les prix. En France, le concept a du mal à s’imposer.

Mais pourquoi le Black Friday ne prend-il pas en France ? Cette journée dédiée aux impressionnantes promotions aux États-Unis est organisée chaque année le lendemain de Thanksgiving (fête traditionnelle américaine célébrée chaque année le quatrième jeudi de novembre, donc le 26 novembre cette année).

En France, des sites Internet comme Amazon ou des grandes surfaces comme Auchan tentent de démocratiser le Black Friday sans réellement y parvenir. Les raisons sont simples : nous sommes encore attachés aux traditionnels soldes d'été et d'hiver et le cadre légal français est moins souple depuis la disparition des semaines de soldes flottants.

Des boutiques qui doivent composer avec le cadre légal

Quand les Américains peuvent bénéficier de promotions qui grimpent jusqu'à -90 %, nous devons faire avec 25, voire 60 % au mieux. À titre d'exemple, la Fnac va offrir 20 % sur les télés 4K et 10 % sur les produits Apple. Des réductions toujours intéressantes avant Noël, mais très loin de ce qu'on peut trouver au pays de l'Oncle Sam.

Pour composer avec un cadre légal qui l'empêche de vendre à perte en dehors des soldes, Auchan a trouvé la parade. Comme en témoigne son catalogue, l'enseigne proposera des réductions classiques, associées à une cagnotte créditée sur sa carte de fidélité. Stratégie que l'on retrouve chez son concurrent Carrefour. De son côté, Amazon a opté pour la “cyber week” avec une semaine de ventes flashs qui a commencé lundi 23 novembre. Cela suffira-t-il à enfin démocratiser le Black Friday en France ? À défaut de permettre aux consommateurs de faire des économies aussi importantes que les Américains, le Black Friday est une belle opération marketing. Le Black Friday est pour l'instant une nouvelle façon de communiquer pour les enseignes, il va falloir qu'elles transforment l'essai.

à lire également
Dans un message posté sur les réseaux sociaux, les gendarmes du Rhône avertissent sur les risques du Bird Box challenge. Inspirée d'un film de Netflix, cette pratique consiste à se bander les yeux et réaliser des actions. Aucun incident n'a été recensé sur Lyon ou dans le Rhône pour l'instant.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut