Illustration police © Tim Douet

Attention aux arnaques au Bitcoin, voici la méthode des escrocs

Depuis plusieurs mois, une nouvelle méthode d’arnaque basée sur le Bitcoin, et autres cryptomonnaies du même genre, a le vent en poupe en Europe. Découvrez comment les escrocs utilisent le buzz autour du Bitcoin pour soutirer d’importantes sommes d’argent.

Dans le monde du Bitcoin, et autres monnaies virtuelles, ceux qui s’enrichissement le plus ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Depuis le début de l’année, une arnaque est régulièrement utilisée en France et prend de l'ampleur. Elle vise à escroquer des épargnants en leur faisant miroiter des placements financiers aux rendements exponentiels. Selon l’AMF, citée par Le Parisien, le préjudice a déjà atteint les 31 millions d’euros en France, 700 victimes ont déjà été répertoriées. Selon les hypothèses les plus pessimistes. Il pourrait monter jusqu’à 100 millions d’euros.

Une méthode bien rodée

Le mode opératoire est toujours le même, avec quelques petites variations sur la première étape. Les escrocs mettent en place des plateformes en ligne pour "aider les épargnants à investir", ou contactent spontanément de potentiels clients. Ils surfent ainsi sur l’hypermédiatisation du Bitcoin et les fantasmes qui tournent autour de la cryptomonnaie. Une fois les victimes ferrées, ils leur proposent d’investir une petite somme pour tester le placement, souvent autour de 500 euros. Les victimes qui acceptent de continuer virent l’argent sur un compte bancaire, puis sont recontactées quelques jours plus tard avec une "bonne nouvelle" : leur placement a réalisé un rendement autour de 15 à 25 %. Les escrocs leur proposent alors de placer davantage d’argent pour réaliser une importante plus-value.

Un préjudice médian à 24 000 euros

Pour mieux convaincre leurs proies, ils mettent en place tous les outils du social engineering, ces méthodes où l’on ne cherche pas à pirater les machines, mais à exploiter celui qui les utilise : l’être humain. Ainsi, ils passent plusieurs appels par jour à leur victime, tentent de gagner leur confiance, apportent des (faux) témoignages d’investisseurs heureux, mais aussi font tout pour que les épargnants ne suivent pas le cours du Bitcoin au jour le jour, son extrême volatilité pouvant inquiéter. Dans ce processus bien rodé, à aucun moment, le moindre Bitcoin n’a été échangé, les escrocs se contentant d’encaisser l’argent sans l’investir. Lorsque les victimes souhaitent récupérer leur gain, les escrocs demandent alors de faire des versements supplémentaires pour payer des taxes ou impôts, et encaisser un peu plus d'argent dans le processus. À aucun moment, les victimes ne récupéreront le moindre centime, les escrocs disparaissant lorsqu’ils sentent qu’ils ne pourront plus rien tirer. Selon l’AMF, le préjudice médian de ce type d’arnaque est actuellement de 24 000 euros contre 5 000 euros en début d’année. Ceux qui veulent réellement investir dans le Bitcoin n’ont pas d’autres choix que de se tourner vers les plateformes connues comme Coinbase, ou la banque en ligne Revolut. Néanmoins, les avertissements de l’AMF sur cette escroquerie ne doivent pas faire oublier tous ceux qui ont perdu d’importantes sommes d’argent en achetant du Bitcoin via le circuit classique. L’Eldorado de la cryptomonnaie s’est parfois transformé en enfer pour ceux qui y voyaient de l’argent facile.

à lire également
Les trottinettes électriques sont à la mode à Lyon, y compris pour les voleurs et les arnaqueurs. 
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 8 octobre 2018

    Ils feraient mieux d'investir dans "la suite". 🙂

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut