Gagner de l’argent grâce au web ?

Les repaires des radins

Le site radins.com s’est imposé comme une référence sur Internet. Maintenu à jour par une importante communauté, il compile les principaux bons plans du net. Cependant, la profusion d’informations et une présentation brouillonne ne permettent pas toujours de s’y retrouver. À côté de ce grand classique, offres-de-remboursement.fr tire son épingle du jeu. Comme son nom l’indique, il s’intéresse avant tout aux offres où il faut renvoyer son ticket de caisse pour récupérer un peu d’argent. Bien loin de se limiter aux seuls produits alimentaires, le site ne laisse aucune promotion de côté. Ainsi, il est possible d’obtenir des remboursements supérieurs à 100 euros sur des appareils High Tech.
Le + > Des centaines d’offres.
Le - > On s’y perd.

Tester des produits gratuitement

Recevoir des échantillons minuscules peut avoir ses avantages si l’on compte monter une maison de poupée. Il est toujours plus agréable de tester des produits complets. toluna.fr et parfois harrispollonline.com proposent l’envoi de kits tests pour recueillir les avis des consommateurs. En l’espace de six mois, j’ai pu essayer des nouveaux produits alimentaires, des parfums, et même le nouveau service de livraison à domicile de Quick. Dernièrement j’ai reçu des dosettes de café avec pour seule obligation de tenir un cahier de mes avis. Mieux vaut ne pas bâcler ces tests, puisque les plus consciencieux ont souvent la chance d’être recrutés pour des opérations spéciales. Depuis deux mois, je fais partie du panel privé de Calvin Klein USA et les produits offerts arrivent toutes les semaines. Seul bémol, il faut répondre aux enquêtes en anglais.
Le + > Des produits gratuits à tester en avant première.
Le - > Il faut avoir de la chance et parfois comprendre l’anglais.

À la recherche des réductions

Profitez des offres de réductions via des sites comme ma-reduc.com ou bon-reduction.info. Loin de se limiter à internet, ils recensent aussi les offres de vente par correspondance. Du catalogue de grand-mère au dernier sex-shop en ligne, difficile de ne pas trouver son compte.
Le + > Réductions sur des centaines de sites.
Le - > Certains codes sont périmés depuis plusieurs mois.

Le Cashback, réductions en différées

Le principe du Cashback est très simple. Un site propose de faire l’intermédiaire entre l’acheteur et les marchands. Pour chaque achat, il touche une commission et en reverse une partie au consommateur. Une certaine somme dépassée, souvent 10 euros,l’internaute reçoit un chèque ou un virement sur son compte bancaire. ebuyclub.com fut considéré pendant longtemps comme le meilleur site du genre. Mais depuis quelque temps cashstore.fr s’impose comme un choix plus judicieux. L’un comme l’autre sont partenaires d’une grande majorité des sites de vente français. Le Cashback obtenu s’échelonne de quelques misérables centimes à plusieurs dizaines d’euro suivant le marchand choisi. Le processus n’est pas sans contrainte. Il faut obligatoirement passer par le site de Cashback avant de commander. Le gain n’est validé qu’après un délai plus ou moins long selon les sites. Rien de bien grave face aux économies réalisées sur une année.
Le + > Permet de se faire rembourser une partie de ses achats.
Le - > Il faut beaucoup acheter et passer obligatoirement par le site de Cashback.

Des sondages qui rapportent

Répondre à un sondage au téléphone ou dans la rue est souvent une perte de temps et il n’y a rien à gagner ! Certains sites proposent un dédommagement sous la forme de bons d’achat Fnac, Amazon, ou bien Carrefour. votreopinion.fr et ce-que-je-pense.com sont les sites les plus intéressants. De bonnes surprises : lors de mes tests j’ai été invité à une discussion en ligne sur la spéculation boursière. Bilan d’une heure de conversation 80 euros en bon d’achat Kadéos ! Les instituts de sondage en ligne ne sont pas tous intéressants. Certains récompensent les réponses par l’inscription à un tirage au sort. Les gagnants sont trop rares. Dans ce cas-là, il est plus sage de ne pas perdre son temps.
Le + > Entre 10 et 20 euros de bons d’achat par mois.
Le - > Encore faut-il correspondre au profil. Mais rien ne vous empêche d’être un cadre supérieur avec deux enfants et un chien.

Monnayer son blog

Un blog ne sert pas qu’à raconter sa vie et ses états d’âme au monde entier. Il peut se transformer en petit revenu d’appoint. Difficile d’énumérer tous les sites qui proposent ce qu’on appelle la mise en place de liens commissionnés. Il suffit de taper “affiliation” dans un moteur de recherche. Le meilleur et le plus facile d’utilisation est sans doute partenaires.amazon.fr. Son concept est enfantin. Lorsqu’un bloggeur souhaite conseiller un cd ou exprimer un coup de cœur sur un dvd, il lui suffit de rajouter un lien vers le site qui le rémunère en cas de vente réussie. Le système est assez vicieux puisque le visiteur ne se rend pas compte qu’il vient de cliquer sur une publicité et achète souvent en confiance. Les commissions peuvent monter jusqu’à 10 %.
Le + > Un petit revenu d’appoint.
Le - > Encore faut-il donner envie d’acheter à ceux qui vous lisent.

Se tourner vers l’import

Un petit tour vers les sites de nos voisins européens permet de se rendre compte qu’en France, les prix sont curieusement tous identiques. Les Anglais de play.com, l’équivalent d’Amazon ou Fnac, affichent des prix allant jusqu’à - 75 % par rapport à leurs homologues hexagonaux. Les frais de port sont gratuits. Il suffit de quelques clicks pour trouver le jeu PlayStation 3, Iron man, à 21 euros au lieu de 60 euros en France. En ce moment, il est particulièrement intéressant de surfer sur les sites américains. Le dollar étant encore assez bas, le supplément des frais de port est compensé par un taux de change avantageux. amazon.com est l’un des plus sûrs pour faire ses emplettes outre-Atlantique. Néanmoins, il est vivement conseillé de ne pas être trop gourmand. La douane veille et contrôle souvent les paquets supérieurs à 22 euros. A partir du 1er décembre, cette limite passe à 150 euros. Les cartes bleues vont pouvoir chauffer.
Le + > Des prix bien plus bas qu’en France.
Le - > Des délais de livraison plus longs et des risques de douane en dehors de l’Union Européenne.

Les sites de dons, une idée pour le développement durable

Depuis peu, les sites de dons sont en pleine expansion. Au lieu de jeter des objets qui peuvent encore être utilisés, des internautes choisissent de les offrir gracieusement à ceux qui en ont besoin. Véritable caverne d’Ali Baba, on y trouve des voitures, télévisions, scooters, jouets et bon nombre d’objets qui prennent la poussière. Tout le monde peut donner et recevoir. Il n’y a qu’une seule règle, celui qui récupère s’engage à ne pas revendre le bien offert. Les sites donnons.org et recupe.net sont relativement sérieux même s’il faut se méfier de certains escrocs. Quelques jours après mon inscription, un individu m’a proposé un véhicule. Il fallait cependant lui envoyer un mandat de 500 euros pour régler des frais annexes. J’ai bien sûr refusé. Cette méthode est un grand classique d’Internet. Des utilisateurs d’Ebay ont perdu d’importantes sommes d’argent dans des affaires similaires.
Le + > Une idée écolo qui évite de jeter ce qui peut encore servir.
Le - > Attention aux escrocs.

Des ventes privées pas très privées

Des milliers de Français font déjà confiance aux sites de ventes privées qui transforment Internet en paradis des soldes durant toute l’année. Bonbons, vêtements, fournitures scolaires, voyages, voitures, la variété des produits est impressionnante. Néanmoins, ils sont rarement proposés au même moment. vente-privee.com est l’un des plus accessibles puisque les inscriptions sont ouvertes à tous à condition de trouver un parrain. Cherchez auprès de votre famille, ou de votre entourage, vous serez surpris d’en trouver plus d’un. Pour éviter de perdre du temps à parcourir des offres inintéressantes, mieux vaut s’abonner aux newsletters. Pourtant, il vaut mieux prendre garde à ne pas tomber dans l’achat impulsif. Les prix ne sont pas toujours extraordinaires. Il faut ajouter le montant des frais de port qui est souvent élevé. Par exemple, pour un aspirateur Polti à 89 euros, il faut ajouter 13 euros de frais de port, soit un total de 102 euros. Une rapide recherche sur Internet permet de trouver le même aspirateur à 95 euros, port compris. Enfin pour les vêtements, mieux vaut privilégier des marques que l’on connaît. Les retours et remboursements peuvent se transformer en véritable calvaire.
Le + > Produits de grandes marques à prix bradés.
Le - > Délais de livraisons parfois trop longs et frais de port souvent élevés.

Envie d’agir pour la planète ?

La majorité des sites offrant des bons d’achats ou du Cashback proposent de convertir l’argent gagné en don pour une œuvre de charité. Faim dans le monde, lutte contre les émissions de CO2, les grandes causes ne manquent pas. consom-acteur.com se charge de reverser un pourcentage de vos achats à des associations en manque de dons.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut