75e anniversaire de Batman : les 13 meilleurs comics

Avant de revenir au cinéma en compagnie de Superman en 2016, Batman fête cette année son 75e anniversaire. Nous vous proposons notre sélection des meilleurs comics avec le chevalier noir.

Batman : Année 1 (Year One)

Le jeune Bruce Wayne vient de perdre ses parents et jure de tout faire pour que pareille tragédie n'arrive à personne d'autre. Pour combattre le crime, il sera chauve-souris.

Comme son nom l'indique, Année 1 nous raconte les origines de Batman, à travers la plume de Frank Miller et le sublime dessin de David Mazzucchelli. Œuvre maîtresse consacrée au chevalier noir, ce court comics permet également de découvrir les débuts du commissaire Gordon. Incontournable, Année 1 demeure une valeur sûre qui a inspiré Batman Begins. Par ailleurs, Urban Comics a l'excellente idée de proposer l'ouvrage accompagné du DVD et du Blu-ray de son adaptation en dessin animé.

Batman : Année 1, de Frank Miller et David Mazzucchelli, éditions Urban Comics.

Un long Halloween et Amère victoire (Dark Victory)

Dans Un Long Halloween, Batman enquête sur un tueur en série qui assassine ses victimes les jours de fête. Amère victoire poursuit l'aventure avec un Batman qui va prendre sous son aile le jeune Dick Grayson. Ce talentueux trapéziste vient de perdre ses parents dans un incident tragique et réclame vengeance.

Saga en deux parties, Un long Halloween et Amère victoire plongent Batman dans le monde du polar noir, comme ce fut le cas avec le long-métrage The Dark Knight. Âpres, sombres et surtout merveilleusement dessinés par Tim Sale, les deux comics ramènent Batman à son statut de détective. Utilisant son cerveau plus que ses muscles, il va enquêter au cœur de la mafia de Gotham. Riches en rebondissements, Un long Halloween et Amère victoire en profitent pour nous raconter les origines de Robin ainsi que celles de Double Face.

Un long Halloween et Amère victoire, de Jeph Loeb et Tim Sale, respectivement édités chez Panini et Urban Comics.

Rire et mourir (The Killing Joke)

Le Joker a décidé de prouver que n'importe qui peut devenir un psychopathe. Résolu à rendre fou le commissaire Gordon, il s'attaque à sa fille.

Le génial Alan Moore livre l'une des origines du Joker. Est-elle véritable ? Nous ne le saurons peut-être jamais, le passé du personnage étant toujours aussi mystérieux. En attendant, The Killing Joke approfondit un peu plus la relation entre Batman et son Némésis. Heath Ledger a puisé dans cet ouvrage pour jouer le Joker de The Dark Knight.

Rire et mourir, d’Alan Moore et Brian Bolland, éditions Panini et Urban Comics.

The Dark Knight Returns

Dans un futur dominé par une dictature, le vieux Bruce Wayne a cessé d'être Batman. Alors que le monde se prépare à entrer dans la troisième guerre mondiale, le chaos et le crime envahissent les rues de Gotham. Bruce Wayne ne peut plus vivre dans le déni. Plus qu'un héros, il va devoir redevenir un symbole et une légende.

Puissant plaidoyer pour la rébellion et la justice, The Dark Knigh Returns est une œuvre culte pleine de rage et d'espoir. Frank Miller au scénario et Klaus Janson au dessin enchaînent les scènes iconiques et les batailles épiques pour sublimer un peu plus leur Batman. The Dark Knight Returns est une saga complexe et sans concession, dont le combat final ne manquera pas de surprendre les amateurs de super-héros.

The Dark Knight Returns, de Frank Miller et Klaus Janson, éditions Urban Comics.

La Ligue des Justiciers par Grant Morisson (JLA)

Les plus grands héros de la terre affrontent une menace extraterrestre. Superman, Wonder Woman, Flash ou bien encore Green Lantern ont échoué. Il ne reste plus que Batman pour sauver le monde.

Quelle place peut avoir un homme sans pouvoir lorsqu'il côtoie des demi-dieux à longueur de journée ? Les épisodes de La Ligue des justiciers de Grant Morrison parviennent à faire de Batman un super-héros capable de rivaliser avec les plus puissants. Méprisé par ses ennemis à cause de son absence de pouvoir, le chevalier noir apparaît ici comme un stratège de génie capable de vaincre par sa seule intelligence.

JLA – Nouvel ordre mondial, de Grant Morrison, éditions Panini.

Grant Morrison présente : Batman

Un complot est lancé contre Batman. Un mystérieux docteur proche de la famille de Bruce Wayne veut la mort de l'homme chauve-souris. Peut-il survivre face à un ennemi qui a décidé de s'attaquer directement à son esprit ? Aux portes de la folie, Batman va-t-il mourir ?

D’abord publié en fascicule chez Panini, le dernier travail de Grant Morrison sur Batman ressort en version reliée chez Urban Comics. Déjà culte, cette immense saga se distingue par sa remarquable construction et son scénario parfaitement maîtrisé. Grant Morrison aime son personnage et rend hommage à son passé tout en préparant son futur.

Grant Morrison présente : Batman, 7 volumes, éditions Urban Comics.

La Cour des hiboux

Après une longue absence, Batman est de retour à Gotham. Un tueur en série aux allures de hibou a décidé de tuer Bruce Wayne.

Premier volume de la nouvelle série Batman, La Cour des hiboux permet aux néophytes de découvrir le chevalier noir sans trop de difficulté, tout en s’imposant comme les débuts d’une grande saga. L’excellente histoire concoctée par Scott Snyder amorce une nouvelle période, pleine de mystères et de révélations. À suivre avec attention.

La Cour des hiboux, de Scott Snyder et Greg Capullo, 2 tomes, éditions Urban Comics.

Silence (Hush)

Un étrange personnage au visage couvert de bandelettes s'attaque à Batman en utilisant tous ses ennemis contre lui, mais aussi ses alliés.

Le scénario de Silence est assez basique, mais permet de découvrir l'intégralité de l'univers du chevalier noir avec facilité. Très dynamique, le dessin de Jim Lee ajoute de l'intérêt à l'ensemble.

Silence, de Jeph Loeb et Jim Lee, éditions Urban Comics.

Un deuil dans la famille

Jason, le deuxième Robin, part à la recherche de sa mère biologique au Moyen-Orient. Il va être pris pour cible par le Joker.

Batman va devoir faire face à la mort de l'un de ses proches et en assumer les conséquences. Un deuil dans la famille est une nouvelle fois l’occasion de découvrir un Joker toujours plus fou. Impuissant, Batman va apprendre à ses dépens que ceux qui le côtoient risquent leur vie.

Un deuil dans la famille, de Jim Starlin et Jim Aparo, éditions Urban Comics.

L’Asile d’Arkham

Prisonnier de l'asile d'Arkham, blessé et traqué par ses ennemis, Batman va tenter de survivre sans perdre la raison.

Le fantastique Grant Morrison livre encore un excellent scénario, tandis que l’inimitable Dave McKean fascine avec son dessin si particulier. Dans l’asile d’Arkham, la tension est permanente et le chevalier noir est toujours en danger. Par ailleurs, il s’agit de l'un des rares comics à s'interroger sur les soins dont bénéficient les ennemis de Batman.

L’Asile d’Arkham, de Grant Morrison et Dave McKean, éditions Panini.

Knightfall

Bane a juré de s'emparer de Gotham et de détruire Batman. Pour y arriver, il va attaquer le chevalier noir en privilégiant la stratégie sur la force brute.

Saga emblématique des années 1990, Knightfall a modifié l’univers de Batman pendant plusieurs mois et inspiré The Dark Knight Rises. Après avoir été traqué, épuisé puis brisé par Bane, Bruce Wayne doit renoncer à être Batman. Les conséquences de ce premier acte seront lourdes de conséquences et entraîneront l'apparition d'un Batman plus violent.

Knightfall, collectif, éditions Urban Comics.

No Man’s Land

Gotham est détruit, la ville est coupée du reste des États-Unis suite à un tremblement de terre. Batman a disparu, ses ennemis se partagent la cité tout en se livrant à une vraie guerre des gangs. Le chevalier noir revient réclamer son royaume, mais il va vite comprendre que ses anciennes méthodes ne fonctionnent plus.

À la veille de l'an 2000, No Man's Land a permis à Batman d'explorer un nouveau genre : le post-apocalyptique. Le chevalier noir est ainsi traité sous un nouvel angle, n'hésitant pas à exploiter les failles de ses ennemis tout en tentant de sauver une ville qui semble vouloir rester dans le chaos. Cette aventure originale a également servi d'inspiration au film Dark Knight Rises.

No Man’s Land, collectif, éditions Urban Comics.
à lire également
Bill Morrison et sa création pour “Le Bouchon déchaîné”
Bill Morrison, célèbre pour ses collaborations avec Disney, les Simpson, Futurama ou encore le magazine Mad, est l’un des dessinateurs américains invités à la 14e édition de Lyon BD, du 7 au 9 juin. Entretien avec celui qui préside aussi l’association des auteurs américains et qui signe cette année la couverture du Bouchon déchaîné, le magazine officiel du festival, édité par Lyon Capitale.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut