Fleur Pellerin Hôtel-Dieu de Lyon
Quatre auteures de BD refusent la décoration de chevalier des Arts et des Lettres proposée par la ministre de la Culture Fleur Pellerin. Parmi elles, Chloé Cruchaudet, originaire de Lyon, qui a dénoncé sur sa page Facebook l’indécence et la récupération politique permise par cette proposition.
Musée des tissus© Tim Douet
C’est une réunion de la dernière chance qui a lieu ce vendredi à la préfecture. Le but : faire en sorte que le musée des Tissus et des Arts décoratifs de Lyon perdure. En marge de cette dernière, le collectif Canutaupie organise une manifestation citoyenne.
Pas d'image
La ministre de la Culture, Fleur Pellerin, dit vouloir “ouvrir une discussion” sur l’indépendance des journalistes et le pluralisme de la presse face à la concentration actuelle des médias en France. Des pistes réglementaires et législatives sont envisagées pour élargir les missions du CSA et renforcer les garanties dans ce domaine.
Pas d'image
Avec son œuvre olfactive Mesk-ellil, le jeune artiste marocain Hicham Berrada a fait l’unanimité auprès du jury, qui lui a attribué le prix de l’artiste francophone 2015, mercredi soir, à la Sucrière.
Fleur Pellerin
La ministre de la Culture et de la Communication visitera en avant-première la 13e Biennale d’art contemporain de Lyon, avant son ouverture jeudi.
Pas d'image
Après les révélations de Lyon Capitale et du Canard enchaîné sur l’existence d’un pacte d’actionnaires secret réunissant l’oligarque russe Alicher Ousmanov, qui renfloue et dirige de fait la chaîne -aucune décision en assemblée générale ne pouvant être prise sans son aval- et Al-Thani, émir du Qatar jusqu’en 2013, le CSA avait nommé un « rapporteur indépendant » membre du conseil d’Etat, pour tirer l’affaire au clair. Celui-ci vient de rendre son rapport… qui botte en touche.
Pas d'image
Face au scandale grandissant, le Gouvernement, qui a engagé sa responsabilité aujourd’hui sur la loi Macron en ayant recours au 49.3 de la Constitution, a réintégré l’amendement de la sénatrice UDI Catherine Morin-Desailly.
Pas d'image
L’amendement déposé par la sénatrice UDI Catherine Morin-Desailly, qui proposait de faire passer de 5 à 20 % la taxe due à l’État en cas de revente d’un canal de la TNT, a été supprimé de la loi Macron. Cette disposition virtuelle, au demeurant assez décalée et inefficace, n’aura été pour Fleur Pellerin qu’un motif d’agitation, histoire de jouer l’indignation face à une spéculation annoncée. Difficile en effet de sanctionner son ami le lobbyiste Pascal Houzelot.
Fleur Pellerin
De l’affaire Mathieu Gallet à l’affaire Agnès Saal, en passant par le double langage relatif à la revente de la chaîne TNT Numéro 23, Fleur Pellerin multiplie les faux pas et les approximations, dans un secteur qu’elle pense être seulement de dorures et de paillettes.
Pas d'image
Sitôt connue la vente de Numéro 23 au groupe Next Radio TV d’Alain Weill, la sénatrice Catherine Morin-Desailly (UC) dégaine son amendement jambe de bois. Elle propose ainsi d’augmenter à l’avenir les taxes en cas de revente d’une chaîne TNT. Et organise demain au palais du Luxembourg une “table ronde sur la radio” en présence de tous les patrons de stations, dont Alain Weill (RMC, BFM). Mais Sud Radio n’est pas invitée.

Posts navigation

1 2